Index du Forum » » Une autre façon de penser, source de développement personnel

Auteur

Pourquoi la logique matérialiste est-elle fausse ?
Alain
10426       

  Posté : 29-10-2003 19:39



Pourquoi la logique matérialiste est-elle fausse ?

Quand bien même vous iriez sur une autre terre... vous y créeriez les mêmes problèmes si vous ne changiez pas

En effet, les rouages de la pensée matérialiste sont:


1) " Tout ce qui existe est observable "

Non, car ceci revient à poser comme principe que vos sens - assistés éventuellement d'outils qui développent leur acuité, comme les télescopes ou les microscopes - peuvent tout observer, or vos sens (comme les miens) sont extrêmement limités. En fait nous sommes presqu'aveugles, et même avec ces aides, nous ne pouvons - et ne pourrons toujours - observer qu'une infime partie de ce que sont le Cosmos et la Matière. De plus, au stade de la Conscience personnelle illusoire - dotée seulement des sens corporels - nous n'observerons jamais "Dieu", l'Ame, La Conscience, et le Monde Spirituel.


2) " Seul existe ce qui est observable "

Non ! Ce postulat ne repose sur rien, c'est un simple préjugé.


3) " Donc ce qui n'est pas observable, n'existe pas. "

Croire que "ce qui n'est pas observable n'existe pas", est une idée sans aucun fondement logique : si l'on ne peut pas - bien évidemment - démontrer l'existence de ce que l'on ne connaît pas encore, on ne peut pas non plus en démontrer l'inexistence. Avant que les Espagnols n'y aillent en 1492, personne ne pouvait démontrer l'existence de l'Amérique et donc des Civilisations Incas, Mayas et Aztèques, etc.. que les Européens ne soupçonnaient même pas, y compris ce fameux Christophe Colomb qui se croyait arrivé en Inde ! Est-ce que cela empêchait ce continent et ces peuples d'exister ? Bien sur que non !


Ce postulat dérive facilement sur une autre erreur :


4) " Tout ce qui est observable, est connaissable. "

Non, car postuler d'une part, que seuls le Cosmos et la Matière existent, et d'autre part qu'il n'y aurait aucune limites au champ de la connaissance humaine scientifique - elle-même fruit de la Conscience personnelle ordinaire ou illusoire - sont deux erreurs graves, car les consciences inférieures ne peuvent pas, par définition, expérimenter la connaissance provenant des états de Conscience supérieurs.

Le seul moyen d'étendre le champ de la connaissance humaine est d'accéder aux états de Conscience supérieurs, c'est à dire d'étendre le champ de la Conscience elle-même.



5) " Je pense donc je suis "

Le fameux "Cogito ergo sum" de Descartes, est aussi une "connerie de première" comme disent les jeunes.

Pardonnez moi mon cher Descartes, c'est une connerie en effet que d'affirmer explicitement que la Conscience d'exister est le fruit de la pensée. La Conscience - qui est elle-même la Vie - existe indépendamment de la pensée cérébrale, qui elle n'est qu'un outil, comme un logiciel informatique en quelque sorte, au service de la Conscience. (Quand je pense au rôle de Descartes dans l'éducation des jeunes Français, je trouve cela pathétique !)



6) "Le cerveau étant un organe du corps, mourra avec le corps. Je ne peux pas observer la conscience indépendamment du corps. Donc la conscience produite par les pensées provenant du cerveau, mourra avec le corps."

Non ! Dire que la mort du cerveau entraîne la mort de la Conscience, revient à affirmer qu'éteindre un ordinateur causerait la mort de son utilisateur ! La pensée et la Conscience sont deux choses totalement différentes, et les confondre l'une avec l'autre, est une source dramatique d'ignorance, donc d'erreurs.


7) " Il n'y a pas assez de tout pour tout le monde "

Faux ! La paranoïa de la pénurie est très ancrée dans la mentalité Européenne, qui est encore profondément marquée par la période sombre des famines moyenâgeuses, et plus récemment par les restrictions alimentaires de la Seconde Guerre Mondiale.

Cette paranoïa est également la conséquence de la "Civilisation des Fils de Caen", autrement dit la vôtre, car celle-ci est basée sur deux erreurs énormes : la ville sans contrôle démographique et l'exploitation intensive de l'environnement sans respect de la vie.

En fait, plus vous vous agitez pour ne manquer de rien et plus vous créez la pénurie.

Votre planète est d'une prodigieuse richesse naturelle en toute sorte de choses qui sont nécessaires à l'humanité. Par exemple vous constatez partout la diminution du poisson, et envisagez de "résoudre le problème" en créant des bassins d'aquaculture : "la pêche c'est primitif", l'élevage c'est "moderne". Moderne mon cul !

Vous avez le plus merveilleux bassin d'aquaculture qui puisse être, car il ne nécessite ni investissements, ni frais d'alimentation du poisson, ni travail, ni soins sanitaires : l'Océan mondial. Il s'appauvrit actuellement parce que vous faites tout pour le détruire - par la pollution certes - mais surtout par vos méthodes de pêche : avec des navires usines qui tirent des filets de fond mesurant jusqu'à 30 km de long ou plus, détruisant ainsi les fonds marins et les zones de reproduction des poissons, ou bien encore qui posent des filets flottants et dérivants de plusieurs dizaines - voire centaines - de kilomètres de long. Ces pièges mortels non sélectifs, entraînent un énorme gaspillage, et détruisent le capital de l'Océan.



8) " Je dois me battre pour gagner "

Cette erreur est si profondément ancrée dans tous les esprits d'aujourd'hui, qu'il est extrêmement difficile de convaincre quiconque que c'est totalement faux. Que l'on puisse gagner sans se battre, et que se battre ne permette pas de vraiment gagner, est une vérité difficile - mais indispensable - à croire, pour qui veut progresser.

La volonté de vaincre - au sens le plus commun du terme - repose fondamentalement sur la peur de perdre.

Or en soi la peur de perdre, est la principale cause d'échec. Tendre avec force sa volonté - dans le stress de perdre - pour atteindre un but, revient à mettre en œuvre des forces négatives invisibles qui éloignent le but. Plus cette énergie négative sera forte, moins le but aura des chances d'être atteint. Si le but est néanmoins atteint, les énergies négatives mises en marche, continueront leur travail, jusqu'à ce que le "gain" soit perdu.

Ceci est la raison pour laquelle tout ce qui est obtenu par la force pure ou l'ambition égoïste, sera reperdu du fait de la force pure, et de l'ambition des autres : de Napoléon 1er à Bokassa, en passant par Hitler ou Polh-Pot, il n'y a aucune exception possible. Il en est de même dans le sport ou le "business": pour Mike Tyson, écrasé par Hollifield en 1997 - pour la chute spectaculaire de certains hommes d'affaires - ou pour quiconque ne comprend pas cette loi.

La loi du Ciel est d'abaisser les orgueilleux.

La Nature érode les montagnes et comble les vallées.

La victoire véritable et durable, ne peut s'obtenir que par l'action détachée

de toute ambition et de toutes craintes à caractère personnel.

J'ai mis moi aussi, très longtemps à le comprendre, et plus longtemps encore, pour réussir à l'appliquer. Bien entendu je parle de notre attitude intérieure et non extérieure : à la guerre si je ne tue pas, je suis tué. C'est évident ! Mais celui qui a la plus de chances de revenir vivant, est celui qui aura appliqué cette règle.

Le culte de la personnalité - le culte du "winner" - le culte de la "volonté" - le culte de la force pure - le culte du pouvoir, et l'esprit de compétition acharnée qui en résulte dans tous les esprits, sont des fléaux pour l'Humanité. Le Pouvoir de vaincre quiconque et quoi que ce soit, doit provenir uniquement de la Foi, avec ses corollaires évidents : l'absence de peur et l'absence de doute. J'ajouterais que pour réussir il faut aussi que le désir personnel, associe les autres, et s'oriente vers le bien collectif.



9) " C'est en diminuant les autres, que je pourrais m'augmenter "

Cette erreur provient une fois de plus de l'ignorance, de la peur, et du manque de confiance en soi.

L'augmentation véritable survient - quand à la suite d'une action juste - nous en faisons profiter les autres.

La prospérité est collective : de sorte que diminuer les autres revient à se diminuer soi-même ; augmenter les autres revient à s'augmenter soi-même.

De plus nous croyons être les auteurs de nos actes, alors qu'ils ne proviennent que du jeu des énergies matérielles et spirituelles en nous. Nous ne sommes qu'un canal, traversé par ces énergies.

En "fermant le robinet" à la sortie, nous le fermons aussi à la source.

C'est pourquoi la générosité - qui doit être associée au courage, à la patience, et à la fidélité - est une vertu cardinale.

Extrait de l'Arche du Futur:

http://www.sens-de-la-vie.com/Archepages/vsv_29_d2_03_3_hd_text.htm

D'ACCORD OU PAS ?





http://www.sens-de-la-vie.com/
http://www.salvation-of-humans.com/
Sources d'inspiration pour tous


[ Message édité par : Alain : 18-10-2009 02:28 ]



Cet article provient de Forums de sens-de-la-vie.com

http://sensdelavie.greentic.net/forums/viewtopic.php?topic=66&forum=42