Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

38 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  samedi 16 janvier 2021
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 27 475 810
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » Santé » » Les exito toximes : le goût qui tue !  
    AuteurLes exito toximes : le goût qui tue !
    Francoise
    10274       

    Francoise
      Posté : 25-01-2005 14:47



    « LES EXCITO-TOXINES : LE GOUT QUI TUE »

    ndlp : Un très important dossier préparé et traduit au départ de divers sites américains

    « Ce célèbre ouvrage du Dr Blaylock , neurochirurgien américain, a véritablement fait l’effet d’une bombe.

    Il s’agit d’un livre très documenté sur les « excito-toxines », substances comme le MSG * et l’ ASPARTAME qui sont ajoutées à la nourriture , aux boissons et sont susceptibles d’endommager des cellules du cerveau, plus particulièrement chez les enfants, les personnes âgées et celles qui présentent des risques de maladies neuro-dégénératives . »

    Ndlp : MSG = Mono Sodium Glutamate

    Traduit de : http://www.nomsg.com
    Notes et extraits traduits de divers sites


    MSG – Le lent empoisonnement de l’Amérique
    Go >> http://www.rense.com/general52/msg.htm

    « Je me suis un jour demandé s’il pouvait vraiment y avoir un produit chimique susceptible de provoquer la vaste épidémie d’obésité que nous connaissons. C’était également la question que s’était posée un de mes amis, John Erb , à cette époque assistant de recherche à l’ Université de Waterloo. Il avait travaillé pendant des années pour des agences gouvernementales.

    Il fit un jour une surprenante découverte en parcourant les journaux scientifiques alors qu’il préparait la parution du livre : » The slow poisoning of America ». Dans des centaines d’études parues dans le monde entier, des scientifiques créaient des souris et des rats obèses destinés à être utilisés pour des tests en relation avec le diabète et l’alimentation.

    Il n’existe aucune souche de rats ou de souris qui soient naturellement obèses. Il fallait donc que les scientifiques les « créent ». C’est en leur injectant un produit chimique dès la naissance qu’ils fabriquent d’une façon morbide ces créatures obèses. Le MSG permet de tripler la quantité d’insuline secrétée par le pancréas, provoquant l’obésité chez les rats (et les humains ?) Les scientifiques ont même trouvé un nom pour la race des gras rongeurs qu’ils ont créée : « Rats traités au MSG ».

    MSG ?

    J’étais moi aussi choqué. Je me suis rendu à la cuisine. J’ai ouvert le frigo, les armoires. Le MSG était dans tout ! ( L’auteur passe en revue toute une série de produits américains)

    C’était choquant de réaliser qu’un pareil nombre de produits alimentaires dont nous nourrissons quotidiennement nos enfants soient remplis de cette « came » ! On parvient à cacher ce MSG sous différents autres noms en vue de duper ceux qui commencent à comprendre.

    Mais les choses ne s’arrêtent pas là. Quand, en famille, nous nous rendions au restaurant, nous avons commencé à demander quels étaient les plats qui contenaient du MSG. Plusieurs serveurs et même les patrons nous juraient qu’ils n’employaient pas de MSG. Mais quand nous demandions à voir la liste des ingrédients qu’ils finissaient par nous donner à contrecoeur, nous constations que le MSG, les protéines végétales hydrolisées étaient partout…

    Mais, pourquoi retrouve-t-on le MSG dans pareille quantité de produits alimentaires ? S’agi-t-il d’un conservateur ? D’une vitamine ?

    Non, selon mon ami John, on ajoute du MSG à la nourriture pour l’effet de dépendance qu’il exerce sur le corps humain… Il est non seulement prouvé scientifiquement que le MSG provoque l’obésité, il s’agit en outre d’une substance qui entraîne de la dépendance, en quelque sorte une espèce de NICOTINE DE L’ALIMENTATION !

    Si vous êtes parmi les rares personnes qui continuent à croire que le MSG est bon pour vous et si vous ne croyez pas ce que John Erb a voulu en révéler, alors il faut vous rendre à la Bibliothèque Nationale de Médecine
    Go >> http://www.pubmed.com . Tapez les mots « MSG Obese », et lisez quelques unes des 115 études médicales que vous trouverez.

    Nous n’avons pas la vocation d’être les rats d’une vaste expérimentation et nous ne voulons pas de nourritures qui font de nous une nation obèse, endormie, troupeau dépendant prêt pour l’abattoir.


    Le MSG est un déclencheur de migraine
    Go >> http://www.msgtruth.org/foodfor.htm

    La meilleure façon de vous protéger et de protéger vos enfants de cette épidémie est de transmettre cette information au plus grand nombre. Avec un peu de chance, l’information aura fait le tour du monde avant que Bush ne fasse voter une loi pour protéger ceux qui nous empoisonnent.

    L’industrie alimentaire a beaucoup appris de l’industrie du tabac. Imaginez ce qui serait arrivé si l’industrie du tabac avait pu faire voter semblable loi avant que le public ne soit averti des dangers de la nicotine ?

    Il est grand temps de tirer le signal d’alarme pour le MSG !

    « MSG -Slowly Poisoning America »
    Go >> http://www/rense.com/general52/msg.html

    NO MSG (MSG : NON MERCI !)
    Go >> http://www.nomsg.com

    « On sait que tous les organes principaux du corps humain contiennent des récepteurs de glutamate . Un excès de stimulation de ces récepteurs – dans le cerveau – ou ailleurs peut entraîner de nombreux problèmes de santé…

    L’utilisation sans cesse croissante du MSG par l’industrie alimentaire inquiète fortement la profession médicale parce que ce produit stimule à l’excès l’activité cellulaire du cerveau. Il ne s’agit ni d’un aditif nécessaire, ni d’un exhausteur de goût sans danger comme le sel de table…. L’intolérance au MSG ne relève pas de la réaction allergique, mais d’une forte réaction à une « drogue ». Même les personnes qui n’enregistrent pas de réactions aiguës ou immédiates au produit courent véritablement le risque de voir se détruire des cellules cérébrales si l’exposition au produit est aiguë et prolongée…

    Dans les restaurants, le MSG est souvent ajouté à la nourriture. Plusieurs restaurateurs qui annoncent : « Pas de MSG dans la nourriture » n’en ajoutent effectivement pas, mais le MSG peut effectivement être déjà présent dans les ingrédients qu’ils utilisent pour préparer leurs plats…

    L’utilisation du MSG est à ce point répandue qu’il est presqu’impossible de trouver un aliment dans les rayons qui ne contiennent pas de MSG sous une forme ou sous une autre.

    ndlp : on parle de l’Amérique, mais…

    Ce n’est pas que la nourriture orientale qui en contient ; ce produit est aujourd’hui pratiquement présent dans toutes les nourritures préparées.

    Les réactions au MSG qui ont été rapportées comprennent :

    Maux de tête ,Migraines ,Troubles d’estomac , Nausées,Vomissements Diarrhée ,Syndrome d’irritation intestinale , Crises d’asthme ,Souffle court,Anxiété ,
    Crises de panique, Palpitations , Paralysies partielles, Problèmes d’équilibre ,
    Confusion mentale, Sautes d’humeur , Troubles du comportement, Symptômes de type allergique ,Eruptions cutanées , Rougeurs, Lésions de la bouche, dépression etc .. etc

    ndlp : Quelle aubaine ! Quelle belle série de troubles que l'industrie médic ale pourra ensuite " soigner " et "prévenir" en proposant de nouveaux médicaments et vaccins !!!

    La recherche médicale a établi des relations entre le glutamate et la Maladie d’Alzheimer, la maladie de Lou Gehring ,le Diabète, la maladie de Huntington et de Parkinson

    Pourquoi permet-on encore la commercialisation du MSG si ce produit provoque pareilles réactions ?

    La production et la consommation du MSG représentent des industries de plusieurs billions de dollars. La passivité des agences gouvernementales comme la FDA, ainsi que les lobbies de l’industrie alimentaire expliquent l’augmentation spectaculaire et dramatique de la production de MSG. Les taux de MSG habituellement ajoutés à la nourriture sont actuellement 50 fois plus élevés qu’ils n’étaient il y a quarante ans et ils ne cessent de croître.

    Go >> http://www.nomsg.com

    Si le MSG n’est pas dangereux, pourquoi le camoufle-t-on ?
    Go >> http://www.truthinlabeling.org

    Quand les consommateurs font référence au MSG, ils évoquent l’acide glutamique libre traité. L’acide glutamique non traité ne présente pas d’effets secondaires.

    * Le MSG pénètre dans le corps par la bouche, le nez, la peau et la barrière placentaire .

    * Le MSG est potentiellement toxique pour tout un chacun.

    * Il est plus particulièrement toxique pour le fœtus, les bébés, les enfants et les personnes âgées .

    * On trouve le MSG dans les médicaments, y compris les vaccins.

    * On trouve le MSG dans les formules pour bébés.

    * Il se retrouve dans les boissons administrées aux personnes âgées.

    * Le MSG est utilisé comme fertilisant, il est pulvérisé sur les récoltes.

    * Le MSG est utilisé dans certaines « cires » pour traiter les fruits et légumes.

    * Le MSG est dissimulé dans les nourritures préparées.

    * Les suppléments alimentaires, les plats préparés pour végétariens, ainsi que les produits labelisés « biologiques » sont les « favoris » de l’industrie pour y dissimuler le MSG.

    * On trouve aussi le MSG dans des savons, des shampoings…


    Extraits de rapports sur les effets secondaires de l’ingestion de MSG
    Go >> http://www.truthinlabeling.org

    Plan cardiaque

    Arythmie ,Tachycardie ,Rythme cardiaque élevé ,Palpitations ,Angine de poitrine
    Elévation ou baisse extrêmes de tension

    Plan gastro-intestinal

    Nausées ,Vomissements ,Diarrhée, crampes stomacales ,Irritation intestinale
    Gonflement d’hémorroïdes ,Hémorragies rectales ,Ballonnements

    Plan neurologique

    Dépression ,Migraine ,Accès de rage ,Vertiges, étourdissements ,Tête vide ,Pertes d’équilibre ,Désorientation ,Confusion mentale ,Anxiété ,Crises de panique , Hyperactivité ,Problèmes de comportement chez les enfants ,Difficultés de concentration ,Léthargie ,Insomnie ,Torpeur, somnolence ,Paralysie, engourdissement ,Crises ( Seizures ),Sciatique ,Troubles de la parole ,Frissons, tremblements

    Plan visuel

    Vision troublée ,Problèmes d’accommodation ,Pression autour des yeux

    Plan respiratoire

    Asthme ,Douleurs thoraciques ,Respiration courte ,Poitrine oppressée ,Nez qui coule

    Plan urologique/génital

    Douleurs à la vessie ,Hypertrophie de la prostate ,Hypertrophie du vagin
    Mictions fréquentes

    Peau

    Urticaire (interne, externe) ,Eruptions, rougeurs ,Lésions à la bouche ,Raideurs temporaires ,Paralysies partielles ,Engourdissements ,Extrême sécheresse de la bouche ,Gonflement de la face ,Gonflement de la langue ,Cernes en dessous des yeux

    Plan musculaire

    Douleurs articulaires ,Ankylose ,Courbatures


    Les troubles endocriniens comme : obésité, retards de croissance, problèmes d’apprentissage, troubles du comportement dus aux dommages provoqués par le MSG au système endocrinien, le glaucome, la dégénérescence rétinienne ne sont pas classés dans les « effets secondaires ». Quand ces troubles sont provoqués par le MSG, leur origine est à chercher dans la destruction des cellules du cerveau, des années parfois avant l’apparition des troubles .

    La recherche a confirmé à de nombreuses reprises que le MSG administré aux animaux de laboratoire provoquait des lésions du cerveau dans la région de l’hypothalamus. Les études qui ont prétendu conclure que le MSG était sans danger ont toujours présenté de graves lacunes ; elles ont toujours été directement ou indirectement financées par l’industrie du glutamate.

    L’obésité, les troubles de la reproduction, de l’apprentissage qui apparaissent après la puberté, peuvent prendre leur origine dans les troubles du système neuro-endocrinien engendrés par le contact avec le MSG dans le courant de l’enfance.

    « It is time to address the possibility that ingestion of neurotoxic amino acids may both cause and exacerbate pathologic conditions associated with endogenous neurotoxic amino acids.”

    The New England Journal of Medicine, Letter to the Editor July 28, 1994 .


    ( Le fait que l’ingestion d’acides aminés neuro-toxiques puisse à la fois causer et exacerber des situations pathologiques associée s à des acides aminés endogènes neuro-toxiques doit faire l’objet d’investigations.)
    Go >> http://www.holisticmed.com/msg/msg-right.txt


    Méfiez-vous des « Excito-toxines » !
    Certains aliments dits « de régime peuvent ruiner votre vie


    Go >> http://www.pathlights.com/Public%20Enemies/other-nasties.htm

    Le MSG (monosodium glutamate), l’aspartame, la cystéine…sont des exemples d’acides aminés baptisés « Excito-toxines ». On les ajoute à la nourriture et à certaines boissons pour en améliorer, rehausser le goût. La recherche animale a montré que ces produits détruisaient des cellules du cerveau.

    On trouve ces produits qui rehaussent le goût en quantité infime dans certaines plantes. Mais pour pouvoir mieux vendre leurs produits, certaines firmes productrices d’aliments en utilisent des formes chimiques et hyper concentrées. Pratiquement toutes les firmes alimentaires y ont recours pour rehausser le goût de leurs produits. La présence de ces produits dans la nourriture vous pousse à consommer davantage.

    Mais, quand la même quantité de ces produits chimiques que vous ingérez dans une bouteille de X ou un bol de Y est ajoutée à la ration alimentaire de certains animaux ( souris , chats, chimpanzés) elle provoque des dégâts cérébraux. Ces « excito-toxines » stimulent si puissamment certaines cellules du cerveau qu’elles finissent par mourir d’une espèce d’épuisement ! On a constaté le phénomène dans l’hypothalamus et les lobes temporaux qui contrôlent le comportement, les émotions, les cycles du sommeil, le système hormonal, l’immunité et autres fonctions. La mémoire à court terme et les facultés d’apprentissage sont aussi affectées.

    Le Dr Blaylock , neurochirurgien américain réputé, auteur du livre « Excito-toxins : The taste that kills » ( Les Excito-Toxines : le Goût qui Tue) recommande aux familles dont certains membres auraient souffert ou souffriraient de maladies neuro-dégénératives de tout faire pour éviter les aliments contenant des « excito-toxines ».

    Il s’agit des maladies suivantes : maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson, maladie d’ Huttington , sclérose latérale amyotrophique( maladie de Lou Gehring ).

    Méfiez-vous, recommande le site >> http://www.pathlights.com/Public%20Enemies/othe-nasties.htm des soupes en boîtes, des fast foods , des aliments tout préparés…

    Les additifs suivants contiennent de 30 à 60% de MSG : Monosodium glutamate, protéines végétales hydrolysées, protéines hydrolysées, extraits de protéines végétales, caséinate de sodium, caséinate de calcium, extrait de levure, » textured protein », levure autolysée , farine d’avoine hydrolysée…

    Les additifs suivants contiennent de 12 à 40% de MSG : extrait de malt, assaisonnement à base de malt, assaisonnement naturel, bouillon, bouillon de viande et de légumes, assaisonnement à base de poulet ou de bœuf, épices…

    Les additifs suivants peuvent contenir du MSG : enzymes, concentré de protéines de soja, « soy protein isolate », concentré protéiné de petit lait, certains types de lait de soja, « Carrageenan ».

    Notes et extraits de : « BEWARE OF EXCITOTOXINS – DIET FOODS CAN RUIN YOU »
    >> http://www.pathlights.com/Public%20Enemies/other-nasties.htm


    DANGER ! Il ne s’agit pas que de simples exhausteurs de goût !

    Dr G.E. SHAMBAUGH, Jr ., M.D
    Professeur émérite d’ otolaryngologie ,Univ . Harvard


    >> http://www.nutrition4health.org/NOHAnews/NNS96DangerTasteEnhancers.htm

    … Aujourd’hui le MSG est incorporé à la majorité des soupes, chips, plats préparés et surgelés, nourriture en boîte. Comme le public a été informé des symptômes que peut produire le MSG, les fabricants camouflent le produit sous des dénominations comme : « protéines végétales », « assaisonnement naturel », ou « épices mélangées » qui contiennent entre 12 et 40% de MSG. D’autres produits exhausteurs de goût sont : l’aspartame, la cystéine, et l’acide aspartique. Ces substances rehaussent le goût des aliments et des boissons en excitant les papilles gustatives.

    Les papilles gustatives ne sont pas les seules à être stimulées. Quand les neurones du cerveau entrent en contact avec ces substances, ils s’excitent fortement jusqu’à atteindre un état d’extrême épuisement pour mourir après quelques heures. Tout se passe comme si ces neurones étaient excités « à mort ».

    Le syndrome du restaurant chinois
    >> http://www.diet-and-health.net/Diseases/ChineseRestaurantSyndrome.html


    Le syndrome du restaurant chinois décrit une réaction aiguë d’hypersensibilité au MSG ( monosodium glutamate) qui est utilisé fréquemment dans la nourriture chinoise. Ce syndrome se caractérise par l’apparition brusque de maux de tête, de palpitations, de la transpiration, des gonflements, rougeurs de la face et brûlures d’estomac. Certaines personnes se plaignent d’une pression accrue sur le visage ou de fourmillements et picotements.

    Les symptômes apparaissent généralement 2 heures après avoir ingurgité des aliments contenant du MSG.

    Pour le Dr Blaylock , neurochirurgien, les « exito-toxines » ajoutées à la nourriture et à certaines boissons, excitent « à mort » les neurones du cerveau. Il précise que cette situation est susceptible de provoquer des troubles neurologiques et même des tumeurs du cerveau.

    Le Dr Blaylock qui n’a rien d’un alarmiste et qui se veut réaliste enregistre régulièrement dans sa clientèle les dégâts provoqués par les excito-toxines qu’il considère comme de véritables bombes à retardement pour le cerveau humain. Les dégâts susceptibles d’être provoqués comprennent : la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la sclérose latérale amyotrophique, la maladie de Huntington , les maux de tête, l’hypoglycémie et autres maladies.


    « Il est certain que je sais combien le MSG peut être mauvais. Je ne voudrais personnellement pas y toucher… mais je ne puis faire grand-chose à ce sujet. Vous devriez porter ce livre au Gouvernement Fédéral et leur en matraquer la tête.

    Dr Thomas Ward Député- Ministre de la Santé
    Nova Scotia ,Canada spoamerica.com



    SAVIEZ-VOUS…

    Que la plupart des médecins, diététiciens, comme le public ne savent pas grand chose des effets toxiques du MSG ?

    Que l’industrie alimentaire et les fabricants de MSG riches de billions de dollars payent des lobbyistes pour nous faire croire que le MSG est sans danger pour la majorité de la population ?

    Que le monosodium glutamate est le sel de sodium de l’acide glutamique, un acide aminé non essentiel qui est utilisé comme exhausteur de goût ? Mais il est aussi un neurotransmetteur qui peut détruire les cellules nerveuses du cerveau chez des personnes sensibles ?

    Que 30 à 40% de la population ou plus font l’expérience des effets négatifs de ce que la société médicale a récemment baptisé : « Complexe symptomatique du MSG » et qui est largement ignoré ?

    Que la plupart d’entre nous ingérons davantage de MSG que nous n’imaginons et que la FDA et certains chercheurs estiment sans danger ?

    Que les quantités de MSG ajoutées à l’alimentation (transformée, préparée) ont doublé tous les 10 ans depuis 1945 ?

    Que le MSG n’est pas uniquement utilisé dans les restaurants asiatiques, mais bel et bien, dans la plupart des restaurants et dans la plupart des nourritures ensachées, en bouteilles, surgelées, en boîtes, en conserves ou préparées ?

    Que les additifs tels les protéines hydrolysées, la levure autolysée peuvent contenir jusqu’à 40% de MSG et de ce fait ne doivent pas obligatoirement figurer sur les étiquettes ?

    Que l’aspartame, la L-cystéine et autres puissantes excito-toxines peuvent provoquer des dégâts similaires ?

    Que les problèmes tels que les troubles de l’attention, le syndrome de fatigue chronique, les problèmes de poids, de sommeil, les irritations intestinales, le glaucome, l’asthme, le diabète, les troubles neurologiques comme la maladie d’Alzheimer, la maladie de Lou Gehring , la maladie de Parkinson peuvent avoir beaucoup plus de choses en commun que nous ne pouvons imaginer ?

    Qu’il nous faut une bonne vingtaine d’années pour commencer à accepter d’abandonner des choses que nous aimions et auxquelles nous tenions, même si des études nous en avaient démontré le caractère nocif. Qu’il suffise de penser au tabac et à la caféine ?

    Que votre corps est la source de vérité la plus sûre ? Selon le dictionnaire Funk & Wagnall , un mythe est « une opinion erronée, une croyance, ou un idéal » . Vérifiez par vous-même en vous basant sur nos suggestions et voyez si vous-même ou ceux que vous aimez ne sont pas en train de souffrir inutilement à cause du « Mythe du MSG » et de ceux qui s’ingénient à promouvoir ces produits ?

    Vous êtes peut-être tombé sur ce site parce que vous ou quelqu’un que vous aimez souffre actuellement de problèmes chroniques de santé comme maux de tête, troubles d’estomac, fatigue, dépression ou autres problèmes. Les examens se sont avérés négatifs et vous cherchez des réponses.

    Ce que vous allez trouver cette fois est vraisemblablement la pièce manquante du puzzle. Ce que nous avons découvert a été d’une aide considérable pour notre famille et pour des milliers d’autres. Certains sceptiques diront « c’est beaucoup trop simple », mais la vérité est que la plupart d’entre nous sont en train de souffrir inutilement à cause d’additifs alimentaires réputés « sans danger », à savoir les « excito-toxines ».

    Go >> http://www.msgmyth.com


    Problèmes de la chimie du cerveau « Excito-toxines » : le goût qui tue

    Go >> www.westonaprice.org
    Go >> http://askwaltstollmd.com/archives/alzheimers/56669.html

    Que penseriez-vous si quelqu’un vous apprenait qu’un produit chimique ajouté à la nourriture était susceptible de provoquer des troubles du cerveau chez vos enfants et que ce produit chimique pouvait avoir un effet sur le développement de leur système nerveux, pouvant ultérieurement induire des troubles de l’apprentissage ou des problèmes émotionnels ?

    Que diriez-vous s’il était scientifiquement démontré que ces produits chimiques pouvaient endommager des zones critiques du cerveau dont on sait qu’elles contrôlent le système hormonal et de ce fait susceptibles de créer plus tard dans la vie de votre enfant des problèmes endocriniens ? Quelles seraient vos réactions ?

    Vous prendriez sûrement peur, vous vous sentiriez trompé et en colère.

    Et bien nous osons espérer que l’étude qu’a réalisée le Dr Blaylock sur les « excito-toxines »- ( MSG , protéines végétales hydrolysées et aspartame)-pourra réaliser un sursaut d’indignation par rapport au frelatage de notre nourriture au moyen de ces exhausteurs de goût.

    Les régimes qui contiennent une importante quantité d’ excito-toxines peuvent provoquer des difficultés d’apprentissage, des troubles nerveux, hormonaux et des crises chez les enfants. Ces produits peuvent aussi être toxiques pour les personnes âgées ; ils sont connus pour être impliqués en tant que cause majeure des troubles nerveux dégénératifs qui affectent de plus en plus souvent les adultes : les maladies de Parkinson, d’Alzheimer, de Lou Gehring (Sclérose latérale amyotrophique), cancer du cerveau…

    La littérature médicale impliquant ces « excito-toxines » est impressionnante et cependant la FDA continue à les autoriser dans la nourriture. Pire , une partie importante du MSG qui est introduit dans la nourriture n’est pas étiqueté et de ce fait reste caché. Seul le MSG pur doit être mentionné sur les étiquettes .

    Si, par exemple, un mélange d’épices ou un assaisonnement contient moins de 100% de MSG, il n’est pas requis qu’il soit repris sur l’étiquette. La nourriture qui contient du MSG caché comprend : caséinate de sodium, caséinate de calcium, extrait de levure, « textured protein », levure autolysée , farine hydrolysée, extrait de malt, assaisonnement à base de malt, bouillon, bouillon de viande et légumes, « assaisonnement », » assaisonnement naturel », épices, « carrageenan », enzymes, concentré de protéines de soja, « soy protein isolate » ,concentré protéiné de petit-lait. Il est possible que certains types de protéines hydrolysées, précurseurs du MSG soient encore plus toxiques.

    L’industrie alimentaire a manifesté une résistance énorme par rapport au fait de mentionner le MSG sur les étiquettes parce qu’elle en a besoin pour donner du goût à certains produits ersatz ou d’imitation. Pratiquement toutes les soupes déshydratées et en boîtes, les mélanges de sauces, les repas surgelés, les condiments en boîtes contiennent du MSG ou des protéines végétales hydrolysées pour leur donner du goût. Sans quoi ces produits seraient pratiquement insipides et immangeables.

    Le Dr Blaylock explique dans son ouvrage comment les produits synthétiques qui contiennent du glutamate contribuent à détruire les cellules nerveuses dans certaines régions du cerveau. Il donne d’importants conseils pour augmenter la résistance aux « excito-toxines » que l’on trouve partout. Le contact excessif avec l’aluminium, les carences en magnésium, les anti-oxydants… nous rendent plus vulnérables aux effets du MSG et produits similaires.


    L’industrie alimentaire américaine nous empoisonnerait-elle délibérément ?

    Go >> http://perdurabo10.tripod.com/id77.html

    « Les excito-toxines : le goût qui tue », un ouvrage bouleversant du Dr Russell L. Blaylock , professeur de neurochirurgie, dévoile que certains ingrédients que l’on trouve dans la plupart des nourritures préparées sont en train de nous empoisonner.

    L’étude du Dr Blaylock a inspiré d’autres recherches . C’est ainsi que des experts réputés confirment nettement ses déclarations au sujet de l’exhausteur de goût MSG ( Monosodium Glutamate) et de l’aspartame, édulcorant artificiel qui tous deux sont liés à une importante variété de troubles du cerveau. Ils précisent que ces deux additifs en vogue peuvent être liés à des horreurs telles que le cancer du cerveau, des attaques, de l’hypertension, la maladie de Parkinson, la maladie de Huntington et la maladie d’Alzheimer.

    Depuis longtemps on a suspecté ces soi disant « additifs alimentaires » de provoquer l’arthrite, des troubles pulmonaires et de la reproduction. On leur attribue aussi la responsabilité de réactions allergiques chez un grand nombre de personnes. Les asthmatiques étant principalement visés.

    Ce qui est effrayant dans toute cette histoire c’est que le MSG et l’aspartame sont très largement utilisés. Il est difficile de trouver de la nourriture en boîte, surgelée ou préparée aux Etats-Unis qui ne contient pas l’un ou l’autre produit ou parfois les deux . La Food and Drug Administration a déclaré que ces produits étaient sans danger pour la consommation humaine.

    Selon l’information fournie par le Groupe de Recherche International « Leading Edge », l’industrie alimentaire parvient à camoufler adroitement le MSG sous de nombreuses appellations reprises sur les emballages. Il s’agit principalement de : gélatine, caséinate de clacium , « textured protein », caséinate de sodium, levure alimentaire, levure autolysée , protéines hydrolysées, « carrageenan » maltodextrine , extrait de malt, assaisonnement naturel, bouillon, assaisonnement naturel à base de poulet, de viande de bœuf, bouillon de viande et légumes , extrait de sauce de soja, concentré protéiné de petit lait, pectine…

    Le Groupe de Recherche « Leading Edge » précise dans un rapport que des réactions au MSG ont été rapportées suite à l’utilisation de savons, de shampoings, de cosmétiques et de produits pour les cheveux. Dans ces produits, le MSG est camouflé dans des ingrédients qui comprennent les mots « hydrolysé » et « acides aminés »…

    On trouve du MSG et de l’aspartame dans les produits laitiers, les boissons sucrées, le candy , le chewing gum , les desserts à base de gélatine, la crème glacée, certaines pastilles de menthe, des céréales, des mélanges de cacao, des boissons caféinées , des desserts surgelés, des jus, des préparations multivitaminées , des produits pharmaceutiques, des suppléments alimentaires, des thés et cafés instantanés, des crèmes au chocolat, certains yoghurts . Des observateurs ont signalé que l’aspartame a également été trouvé dans des produits qui ne reprennent pas le terme sur l’étiquette.

    Si cette information est correcte, quiconque absorbe des nourritures préparées de n’importe quelle sorte, utilise des shampoings, prend des vitamines et des suppléments alimentaires, ingère quotidiennement sans s’en rendre compte d’importantes quantités d’aspartame et de MSG…

    L’expérience a montré que l’on peut devenir dépendant d’aliments qui contiennent d’importantes quantités de MSG (comme la purée de tomates) et d’aspartame (comme certaines boissons sucrées).

    Le Dr Blaylock veut alerter le public en lui faisant comprendre que certains additifs alimentaires que nous aimons tant sont en train de tuer nos cerveaux à petit feu. Quand, dans la journée, nous pensons nous remonter le moral et nous stimuler, nous sommes en fait, avec les excito-toxines , en train de stimuler à mort nos cellules nerveuses.

    Comme pour le MSG , l’ingestion de quantités excessives d’acide aspartique ( de l’aspartame) semble intensifier ou provoquer des troubles neurologiques comme : tumeurs du cerveau, sclérose en plaques, épilepsie, syndrome de fatigue chronique, maladie de Parkinson, maladie d’Alzheimer, retard mental, lymphomes, malformations ( à la naissance) et diabète.

    Il y a environ dix ans, la FDA donnait son feu vert pour la consommation de l’aspartame en dépit des preuves accumulées depuis le début des dangereux effets secondaires présentés par ce produit. A peu près à la même époque, l’ Agence interdisait l’importation de la feuille de Stévia , produit naturel s’il en est qui avait été utilisé par les japonais pendant des centaines d’années comme produit sucrant. Le Stévia n’a jamais présenté d’effet secondaire négatif sur l’homme.

    Pourquoi alors a-t-on banni le Stévia ?
    Oserait-on penser que la FDA a banni ce produit pour empêcher qu’un produit sain et naturel ne puisse priver une certaine compagnie des profits qu’elle faisait avec l’aspartame ?

    En dépit des preuves qui s’accumulent et qui montrent que ces additifs sont en train de créer une société de zombies et toute une variété de maladies handicapantes qui mènent lentement vers la mort, la Food and Drug Administration a permis la production et la commercialisation de ces produits pour notre consommation quotidienne.

    « Excitotoxins everywhere »
    >> http://perdurabo10.tripod.com/id77.html


    NDT : La responsabilité de ces différents articles incombe essentiellement à leurs différents auteurs.

    Merci à RH !


    [ Message édité par : Francoise : 25-01-2005 17:10 ]

      Profil  Citation   
      
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.