Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

19 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  mardi 21 mai 2019
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 22 733 066
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » Racine des erreurs actuelles » » L’esprit de Démesure et autres origines du merdier actuel. Comment y remédier.  
    AuteurL’esprit de Démesure et autres origines du merdier actuel. Comment y remédier.
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 13-10-2009 19:27



    Bonjour amis de VSV.

    Feriez-vous partie de ceux qui s’interrogent sur l’origine du bordel actuel ?

    Si oui, il y a de fortes chances que vous ayez déjà trouvé qui est coupable. Selon vos croyances religieuses et politiques cela peut être, au choix : A) les juifs (thèse très populaire chez les chrétiens et les musulmans), B) les Arabes (thèse très populaire chez les chrétiens et les États Uniens), C) les Francs maçons et autres Illuminati (thèse très populaire chez les conspirationnistes), D) les multinationales (thèse très populaire chez les altermondialistes), E) le gouvernement des États unis (thèse très populaire chez tout le monde), sans oublier Satan, les extraterrestres et j’en passe. Et bien si c’est votre cas, vous avez TOUT FAUX !

    Voici de quoi se désentartrer les méninges :


    L’esprit de Démesure, origine du merdier actuel, et comment y remédier



    Peinture de Siudmak



    Redevenons sérieux.

    Comme le savent nos lecteurs (mais pas qu’eux), nous sommes arrivés à une situation tellement grave sur notre planète que désormais c’est la vie dans son entier que nous mettons en péril (1). Cette idée exprimée depuis toujours sur sens de la vie est aussi la conclusion à laquelle sont parvenu le 30 janvier 2009, plus de 150 océanographes de premier plan réunis à Monaco. Leur déclaration, qui a reçu le soutient du Prince Albert II de Monaco dit notamment ceci :


    "Dans le coup de dé qui a présidé à l’apparition de la forme de vie que nous connaissons sur terre, l’équilibre complexe et variant des forces de la « macro-chimie » à l’oeuvre sur la planète a joué un rôle déterminant. Ayant désormais acquis grâce à notre maîtrise de l’énergie qui décuple nos forces et notre empreinte - et la multiplie par notre nombre - une capacité à modifier en profondeur ces réglages fins, résultats de processus s’étant déroulés sur des millions d’années et sur lesquels le vivant avait patiemment construit son empire, c’est la vie dans son entier que nous mettons en péril."


    Ce point de vue est de plus en plus largement partagé. Voici par exemple l’extrait d’un article de Robin McKie, dans The Observer, du 7 octobre 2009 :


    "Nous nous sommes crus « Maitres et possesseurs du monde ». Nous n’en sommes en réalité que les bourreaux implacables et inconscients, incapables de comprendre et respecter le miracle de la vie, ce gigantesque et multiforme réseau d’interactions et d’équilibres dynamiques d’innombrables êtres dont nous ne connaissons qu’une infime partie. En massacrant allégrement des pans entiers du vivant, c’est la vie elle-même dans sa totalité que nous mettons à l’agonie, nous les furieux barbares, toujours aussi incultes finalement, mais que l’évolution, puis nos sciences et le déchainement de notre technique, pilotée désormais par la seule avidité sans borne, ont promu au rang de nuisibles suprêmes. L’humanité était pourtant porteuse d’autres promesses. Combien de temps reste-t-il pour nous en souvenir, et les ressaisir ? "


    C’est à un point tel que les scientifiques ont inventé un nouveau terme : l'Anthropocène pour désigner une nouvelle ère géologique, qui aurait débuté avec la révolution industrielle au moment où l'action de l'espèce humaine est devenue la principale force géophysique agissant sur la planète, avec les conséquences que l’ont sait. Mais quelle est l’origine de l’incroyable situation de cette planète dont nous sommes directement responsable ?

    Selon moi c’est l’esprit de démesure : dans la recherche de profits, dans la soif de pouvoir, dans la soif de consommation et de possession, dans la soif de paraître, en un mot dans la Soif d’avoir ou d'être sans limites, qui est responsable de tous les maux de cette planète (2).

    Il engendre de multiples fléaux allant du désastre écologique en cours, jusqu’à l’exploitation cynique des travailleurs de toutes catégories (3), en passant par la faim qui concerne 1 milliard d‘êtres humains sur terre (alors que les productions agricoles sont suffissantes). La recherche du profit est devenue assassine.

    Cet esprit de démesure doit être ramené à la raison, car il n’y a pas d’autres solutions.


    NOTA: voir un exemple qui montre que même les énergies "propres" ne pourront pas résoudre la crise écologique. (4)


    L’esprit de démesure a des origines très lointaines, mais dans le passé cet état d’esprit était combattu, et la modération prônée. J’en ai été le témoin à la fois par les comportements dans ma famille (pourtant aisée), ou d'autres ayant une mentalité analogue, mais aussi de façon plus générale chez tous les petits agriculteurs, chasseurs traditionnels et forestiers, notamment. Chez les Grecs de l’antiquité, ce comportement était érigé en règle car deux enseignements majeurs ornaient les frontons de leurs temples, comme je l’ai vu moi-même. C’étaient :

    - RIEN DE TROP

    - CONNAIS TOI TOI-MÊME


    "Rien de trop" voulant dire ne rien faire avec démesure. Cette démesure il la nommait Hybris. La religion grecque antique ignorait la notion de péché tel que le conçoit le christianisme, mais il n'en reste pas moins que l’hybris constituait la faute fondamentale dans cette civilisation.

    L’hybris (aussi écrit ubris, du grec ancien ὕϐρις / húbris) est une notion que l'on peut traduire par démesure. Voir les synonymes (5). C'est un sentiment violent inspiré par les passions et plus particulièrement, par l'orgueil. Les Grecs lui opposaient la tempérance, ou modération (sophrosune). Dans la Grèce antique, l’hybris était considérée comme un crime. Le châtiment de l’hybris est la némésis (« destruction »), le châtiment des dieux qui a pour effet de faire se rétracter l'individu à l'intérieur des limites qu'il a franchies.

    Et c’est bien ce qui nous pend au nez.



    Je vous ai épargné une image plus morbide




    Voici quelques citations pour illustrer l’esprit de mesure préconisé par des anciens :


    "Le premier des biens est la mesure". Platon dans Philèbe

    "La démesure en fleurissant produit l'épi de la folie, et la récolte est une moisson de larmes". Eschyle

    "Il faut éteindre la démesure plus encore que l'incendie". Héraclite d'Ephèse

    "La démesure est fille de l'impiété." Eschyle

    « Ne soyez pas plus sage qu'il ne faut, mais soyez sobrement sage » (Montaigne, Essais, I, 30)

    "Les Blancs se moquent de la terre, du daim ou de l'ours. Lorsque nous, Indiens, cherchons les racines, nous faisons de petits trous. Lorsque nous édifions nos tipis, nous faisons de petits trous. Nous n'utilisons que le bois mort. L'homme blanc, lui, retourne le sol, abat les arbres, détruit tout. L'arbre dit « Arrête, je suis blessé, ne me fais pas mal ». Mais il l'abat et le débite. L'esprit de la terre le hait. Il arrache les arbres et les ébranle jusqu'à leurs racines. Il scie les arbres. Cela leur fait mal. Les Indiens ne font jamais de mal, alors que l'homme blanc démolit tout. Il fait exploser les rochers et les laisse épars sur le sol. La roche dit « Arrête, tu me fais mal ». Mais l'homme blanc n'y fait pas attention. Quand les Indiens utilisent les pierres, ils les prennent petites et rondes pour y faire leur feu... Comment l'esprit de la terre pourrait-il aimer l'homme blanc?... Partout où il la touche, il y laisse une plaie."

    Vieille sage Wintu (Indiens de Californie) extraits du livre de T.C.Mac Luhan, "Pieds nus sur la terre sacrée"



    Remarquons que toutes les formes de démesure ne sont pas mauvaises en soi, ainsi celle des artistes, peintres, écrivains, aventuriers en tout genre, etc, sans laquelle aucune œuvre ou action de génie ne verrait le jour. Mais celle-ci doit être une « folie contrôlée » et non n’importe quoi.

    Ainsi agir avec mesure, même dans la démesure, c’est distinguer la bonne de la mauvaise démesure. Ayons conscience que toute démesure qui menace l’existence même des générations futures et de la vie en son entier, ne peut être que mauvaise.


    C’est pourquoi l’humanité n’échappera pas à la nécessité de réduire ses besoins

    ce qui implique de refondre entièrement nos modes de fonctionnement mentaux.



    Et en particulier nos rapports avec le pouvoir et l’argent, actuellement considérés comme étant des « valeurs » suprêmes. Ce qui je l’avoue ne sera pas simple, car la soif d’argent et de pouvoir des personnes riches s’appuie sur la soif de posséder des autres, autrement dit de tout le monde ! Y remédier demande un effort collectif, mais – vu l’urgence - un consensus au sein des dirigeants du N.O.M. serait le bienvenu. Mais en attendant celui-ci (6), les « puissants » pourraient fort bien donner l’exemple d’un comportement simple et sans affectation.

    Il y a 26 siècles, Lao Tseu (7) faisait observer dans le Tao Te King:"Il n'y a pas de plus grand malheur que de ne pas savoir se suffire. Il n'y a pas de plus grande calamité que le désir d'acquérir" (Verset 46). C'est toujours d'actualité.

    Autrement dit le « Bling Bling » c’est fini, vous verrez on se sent mieux sans ...

    Amitiés à tous.



    Lire C’est la vie dans son entier que nous mettons en péril


    (1) Pour reprendre le titre d’un des sujets du forum: « Écologie, les menaces sur le vivant”.

    (2) Cette condamnation de l’esprit de démesure, ne concerne que l’exagération sans limites de ces soifs et non ces soifs elles-mêmes, car elles sont des moteurs actuellement indispensables à l’économie.

    (3) Dans son nouveau film "Capitalisme : une Histoire d’Amour", Michael Moore raconte la face cachée du rêve américain. Et identifie le coupable. La recherche effrénée du profit, éventuellement jusqu’à ce que mort s’ensuive. Il y dénonce notamment ceci : des pilotes si peu payés qu’ils utilisent des coupons alimentaires, les entreprises qui souscrivent en secret des polices d’assurance-vie sur leurs employés en espérant qu’ils meurent jeunes afin qu’elles puissent en bénéficier, des juges percevant des commissions occultes des prisons privées en y envoyant des innocents (des gamins). Etc...

    (4) En supposant que nous voulions remplacer la totalité des centrales nucléaires de France par des centrales solaires comme le préconisent certains, il nous faudrait y consacrer une surface égale à la bagatelle de 13.376.000 Km². Soit plus de 24 fois la surface de la France . (La surface de la France métropolitaine est de 543 965 Km².)

    (5) Synonymes : exagération, excès, outrance, exubérance, immodération, intempérance, abus

    (6) Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre.

    (7) Lao Tseu ou Laozi est un sage chinois dont la tradition fait un contemporain de Confucius, du milieu du VIe siècle av. J.-C. au milieu du Ve siècle av. J.-C.


    Voici le groupe des articles liés à ce sujet dans ‘Une autre façon de penser, source de développement personnel’ :

    L'idée que nous avons de la structure de nous-même est fausse


    De l’utilité des croyances et du doute, et de la nécessité de s’en défaire

    Le cadeau, qui va vous procurer une sérénité parfaite : l'Attention juste

    L'oeil du chasseur pour développer l'attention

    Le cadeau qui va embellir vos relations humaines: la Parole Juste

    Le cadeau qui peut vous sortir de la 'mouise' : la Pensée juste

    Acquérir une parfaite maîtrise de soi, c’est possible. Voici comment.

    Nos erreurs sont nos meilleurs guides

    Les bases d’une éducation juste.

    Quel sens peut donc bien avoir l’histoire de l’espèce humaine ?



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 08-10-2011 20:58 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Pat
    1274       

    Pat
      Posté : 14-10-2009 10:49



    Bonjour à tous les "modérés"

    Merci encore Alain pour ce texte qui développe clairement quel est le mal qui détruit la Vie sur Terre.

    C'est également cette Soif que Bouddha a décrite comme étant la source d'une souffrance interminable pour les êtres humains, et ce à tous les niveaux. Mais si la Soif est la condition d'un être sur Terre, la soif exagérée que nous voyons aujourd'hui est une folie totale. Elle n'est que la face visible d'un psychisme qui n'est pas équilibré et auquel il manque un rapport sain avec la nature. Autrement dit, c'est la coupure avec notre essence qui conduit à un tel état.

    Enfin grâce à l'Attention Juste, on peut percevoir l'action de cette soif et s'en défaire.

    Et pour paraphraser le propos de DR Dhiravamsa sur l'esprit prospère, dans son livre "La Voie du Non Attachement - Pratique de la méditation profonde" :

    L'esprit de démesure est l'inverse de l'esprit prospère - cad qu'il est pauvre ! CQFD

    Citation:

    " Un esprit qui n’est ni serein ni libre est un esprit pauvre. Par ses faims et ses soifs, il s’invente d’incessants tracas. Il réclame sans cesse de la nourriture. Parfois, il éprouve un besoin de connaissances et, pour le satisfaire, se tourne vers la lecture. D’autres fois, il s’agite et vous pousse à l’activité, alors que vous êtes tranquillement assis à ne rien faire. Il lui faut bouger à tout prix. Il ne sait pas ce qu’est l’état de passivité, d’où son déséquilibre. Du reste, la plupart du temps, il le craint ; ce qui l’occupe c’est la satisfaction de ses désirs. "

    Voir l'article sur l'esprit prospère

    Autrement dit, c'est un esprit en perpétuelle souffrance. Sa condition (triste) l'entraîne à vouloir toujours plus de satisfactions, lesquelles ne le comblent pas. En fait, il n'a plus de satisfactions réelles mais il ne s'en rend pas compte. S'il croit contrôler son existence tout autant que contrôler la vie sur Terre, il est en vérité le tributaire et l'esclave de son système de pensée et de valeurs, et il détruit l'une comme l'autre.

    Bonne journée

    Patrick




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Pour comprendre les enjeux actuels


    [ Message édité par : Pat : 04-03-2012 19:41 ]

      Profil  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 20-10-2009 13:46



    Bonjour amis de la mesure

    Merci vivement de ta réponse cher Patrick.

    Tu as écris là une des plus belles interventions de notre forum, et je ne puis qu’approuver ce que tu as dit. Bravo ! Je désire cependant la compléter par une analyse de la source de cette soif démesurée. Analyse qui m’est venue récemment à l’esprit à propos de ce que m’a écrit il y a quelques jours un de nos amis sur VSV :

    "Comme tout le monde le sait, la vie se termine par la mort. Même les arbres finissent par mourir. Donc il est facile de comprendre que ça ne sert a rien de vivre. Mais comme on dit, en attendant de mourir essayons de profiter de la vie."

    Il n’est pas seul dans son cas: beaucoup de gens pensent ceci. Le point de vue qui consiste à vouloir profiter de la vie le plus possible avant la mort est très commun. Je l’ai entendu maintes fois. Un autre ami me disait en 1992:
    « Nous sommes si longtemps morts, et si peu de temps vivants ! » voulant par là exprimer la sagesse suprême selon lui. A mes yeux cette fausse sagesse est très destructrice car c’est elle qui est, sans doute, à l’origine du cynisme et de la démesure actuels. L’erreur de cette affirmation est assez dure à comprendre car en fait elle est relativement vraie pour nous-mêmes, mais uniquement en tant que personne individuelle appelée à disparaître.

    Toutefois cela n'est certainement pas vrai pour la totalité des composants qui constituent un "être". De même que notre corps s’est construit progressivement avec des matériaux pré-existants à lui (1), de même après la mort aucune des particules élémentaires dont l’assemblage avait constitué notre corps ne disparait. Développer pourquoi serait trop long, surtout si l’on pense comme moi et certains scientifiques (comme Jean Étienne Charon – voir " Mort voici ta défaite" chez Albin Michel.) que l’information acquise durant notre vie ne disparaît pas.

    De toutes les façons c’est une évidence au plan matériel.

    Et dire que ça ne sert a rien de vivre, n’est pas vrai non plus vu sous un autre angle: pour la Vie elle-même, vivre doit bien servir à quelque chose puisqu'elle ne cesse d'évoluer en progressant ! Et il s'agit d'une force puissante puisque le désir de vivre anime tout.

    Lire dans le sujet "Sciences et religions sont incompatibles" La preuve de l'évolution des espèces

    Enfin j'ajoute que la mort est un processus constant: nos cellules meurent et se renouvellent, notre corps et notre esprit changent, constamment ! Tant et si bien qu'entre l'enfant que nous étions, et ce que nous sommes devenus plusieurs décennies plus tard, tout a changé en nous tant physiquement que mentalement, même la vague sensation de "je suis" car on ne se perçoit plus de la même manière.

    Lire Qu'est-ce que la mort ?

    Quant au fait "de profiter de la vie", il est bénéfique à cet égard de s'intéresser à beaucoup de choses .

    La curiosité et l'esprit d'exploration et d'aventure, envers ce monde où nous sommes (et dont nous faisons partie), multiplient nos sources de joie et de Bonheur, comme nos connaissances. Ainsi l'homme à l'esprit ouvert jouit de plaisirs sans cesse renouvelés et se développe mentalement. A contrario l'attitude de ceux qui pensent "je n'en ai rien à foutre" - à propos de tout et de n'importe quoi - génère en eux l'ennui et la pauvreté de l'esprit. Hélas l'égocentrisme fait qu'ils sont nombreux ! Ceci dit l'égocentrisme n’explique pas tout. Certains naissent curieux de tout et d’autres non. Selon moi cela provient surtout de notre tempérament à la naissance. Pourquoi est-ce ainsi ? Je l'ignore.

    A cela il faut ajouter que le terme "beaucoup de choses" implique en fait toutes les activités positives du corps comme de l'esprit, particulièrement si celles-ci nous enrichissent en nous transformant de façon bénéfique. Mais tout désir ou toute activité qui nous attire n'est pas forcément bénéfique pour "profiter de la vie" (au sens large), ou pour nous-mêmes, ce qui est notamment le cas quand nous sommes mus par un désir de possession excessif (2).

    Savoir bien profiter de la vie, implique donc aussi l'esprit de discernement entre ces deux catégories.

    Autrement dit sans discernement la volonté de jouir de la vie le plus possible et de toutes les manières possibles, associée à la peur de la mort, conduit nécessairement à la démesure quand le sujet atteint de cette conjonctivite en a les moyens matériels.

    Amitiés à tous



    (1) Aussi anciens que l’Univers en fait.
    (2) En fait beaucoup de choses qui paraissent « nous faire profiter de la vie » sont en réalité très néfastes.




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 21-10-2009 03:32 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Francoise
    10269       

    Francoise
      Posté : 21-10-2009 12:42

    Citation : Alain 

    "Il n’est pas seul dans son cas: beaucoup de gens pensent ceci. Le point de vue qui consiste à vouloir profiter de la vie le plus possible avant la mort est très commun. Je l’ai entendu maintes fois. Un autre ami me disait en 1992: « Nous sommes si longtemps morts, et si peu de temps vivants ! » voulant par là exprimer la sagesse suprême selon lui. A mes yeux cette fausse sagesse est très destructrice car c’est elle qui est, sans doute, à l’origine du cynisme et de la démesure actuels. L’erreur de cette affirmation est assez dure à comprendre car en fait elle est relativement vraie pour nous-mêmes, mais uniquement en tant que personne individuelle appelée à disparaître."

    Merci pour tous ces excellents enseignements, cher Alain !

    En fait, il "suffit" de se dire que , étant donné que rien ne se perd dans l'énergie, même s'il y a dissolution et redistribution (*) , en travaillant à la restituer dans le meilleur état possible , nous travaillons de toute façon pour Le Tout, et donc pour tous et du même fait pour "nous" - quelque soit ce que ce "nous" puisse signifier .

    Dans cette optique il n'y a plus de soucis, de craintes ni de questions inutiles !

    (*) Ce qui finalement est plutôt de nature à réjouir qu'à attrister... étant donné qu'un "moi" permanent et immortel serait probablement très ennuyeux et manquant de variété...



    [ Message édité par : Francoise : 21-10-2009 12:48 ]

      Profil  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 22-10-2009 03:00



    Je t'en prie chère Françoise...

    C'est très bien ce que tu viens de me répondre, un grand merci

    Amitiés à tous


    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 29-10-2009 04:48



    Bonjour amis lecteurs de VSV

    Continuons ce boulot de fourmi. Pour compléter ce sujet, à savoir : "L’esprit de Démesure et autres origines du merdier actuel. Comment y remédier", il me parait indispensable d’évoquer ce qui se passe dans les hautes sphères du pouvoir, notamment politique. Un sujet à la fois distrayant et affligeant.

    Commençons par le coté ludique.

    En politique, les pires ennemis ne se trouvent pas toujours là où l'on croit. Certains combattent côte à côte, dans la même famille, tout en se détestant viscéralement. Chirac-VGE, Rocard-Mitterrand, Fabius-Jospin, Juppé-Séguin, Royal-Aubry, Sarkozy-Villepin... De trahisons en coups bas, retour sur ces duels où tous les coups sont souvent permis.

    Comment en sont-ils arrivés là ? Une galerie amusante de l’Internaute.com analyse leurs comportements. Un excellent désentartrage de méninges !


    Les pires ennemis de la politique




    Chirac-VGE



    L'histoire commençait pourtant bien. En "lâchant" Jacques Chaban-Delmas en 1974, Jacques Chirac, déjà "bulldozer" de la droite selon les mots de Pompidou, avait permis l'élection de VGE à l'Elysée. C'est donc en toute logique qu'il est nommé Premier ministre la même année. Mais très vite, des désaccords apparaissent : sur fond de crise économique, Chirac est persuadé que VGE n'est pas compétent. Quand Giscard prône la modernisation, il s'érige en gardien du gaullisme et finit par claquer la porte en 1976.

    Dès lors, le duel Chirac-VGE ne cessera de défrayer la chronique. En 1981, Chirac se présente contre le chef de l'Etat sortant et au second tour, ne donne pas de consigne de vote. VGE racontera dans ses mémoires avoir téléphoné au QG de campagne chiraquien incognito et avoir entendu : "Il ne faut pas voter Giscard. Il faut voter Mitterrand". La limite est franchie. Même retraités, les deux anciens chefs d'Etat, qui siègent côte à côte au Conseil constitutionnel, s'envoient encore aujourd'hui des amabilités par médias interposés.
    (1 Voir lien )

    Un autre exemple est illustré par ce cartoon :


    Pasqua dans le pastis



    Dessin de Burki paru dans 24 Heures



    Lu sur courrier International :

    « L'ancien ministre de l'Intérieur et très ancien représentant de la maison Ricard a été condamné à un an de prison ferme dans l'affaire de l'Angolagate, un trafic d'armes remontant aux années 1990. Il a d'ores et déjà annoncé qu'il ferait appel de cette sentence. Une dizaine de personnes ont été condamnées à des peines de prison ferme dans cette affaire, dont Arcadi Gaydamak et Pierre Falcone (six ans chacun), accusés d'avoir vendu entre 1993 et 1998 à l'Angola, alors en pleine guerre civile, des armes provenant de l'ancien bloc soviétique sans avoir reçu d'autorisation de l'Etat français ».

    Ce que Charles Pasqua conteste. (2 – voir lien)


    Voici ce qui est IMPORTANT à constater:

    Les 25 exemples - les plus marquants - cités dans ce dossier, comme le cas ci-dessus, aident à comprendre pourquoi il n'y a pas (ou si peu) de dirigeants ayant de hautes qualités de maîtrise de soi et d'empathie. En effet il n'y a aucun homme réellement éveillé (ou si vous préférez équilibré et sage, car ayant vaincu les pensées et émotions parasites en lui) qui puisse supporter l'ambiance qui règne en politique, et même pourrait-on dire dans tous les groupements humains qui y participent de près ou de loin. Je le sais d'expérience personnelle. Un taux vibratoire très élevé leur rend la fréquentation de ces égos hypertrophiés tout à fait IMPOSSIBLE.

    Et donc pour leur paix, ils ne briguent pas ces charges – préférant s’engager ailleurs, loin des luttes de pouvoir -, ce qui paralyse tout le système qu'ils seraient pourtant les mieux aptes à diriger, ainsi que la naissance d'une véritable gouvernance. C'est fort dommage pour les électeurs, et cela pose d'autre part un problème majeur quant au bon fonctionnement de nos institutions, et amène à se demander: "Dans de telles conditions la démocratie véritable est-elle seulement possible"?

    Il faut remarquer que ces luttes pour le pouvoir et les richesses existent depuis le tout début de la civilisation et qu'elles ont marqué de leurs empreintes tous les régimes politiques, de la monarchie au communisme en passant par tous les autres. Il en fut pareillement dans l’ensemble des activités économiques et commerciales. Autrement dit elles sont partout, et même parfois chez les petites gens. En soi ces luttes ne seraient pas vraiment gênantes si elles n’en étaient arrivées à menacer l’existence de notre espèce, et même dans une certain mesure celle de notre planète.

    Sans proposer de solutions hâtives, on voit bien à la vision de ce constat que l’humanité ne pourra survivre qu’au prix d’une mutation totale de ses valeurs, à la fois spirituelles et matérielles.


    NOTA : comprenons bien qu’il ne s’agit pas là d’une quelconque critique des ces personnes, mais de l’analyse des comportements qui nous ont mené là où nous en sommes.

    Sans rancune et amitiés à tous



    (1 – Voir La galerie d’images et lire la suite...

    (2 – Sur l’affaire Pasqua Lire cet article




    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous



    [ Message édité par : Moderateur : 05-02-2010 11:45 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 24-10-2010 22:42



    Bonjour amis lecteurs

    Voici un an que plus personne – moi compris – n’a alimenté ce sujet, ce qui bien sûr n’a pas empêché l’esprit de démesure de croître. Pour l’illustrer j’ai choisi aujourd’hui une simple image de ce qui se passe actuellement sur terre. La voici



    La machine à effacer les montagnes



    Credit & Copyright: ThyssenKrupp Technologies, SwapMeetDave



    Explanation: Please wait while one of the largest mobile machines in the world crosses the road. The machine pictured above is a bucket-wheel excavator used in modern surface mining. Machines like this have given humanity the ability to mine minerals and change the face of planet Earth in new and dramatic ways. Some open pit mines, for example, are visible from orbit. The largest excavators are over 200 meters long and 100 meters high, now dwarfing the huge NASA Crawler that transports space shuttles to the launch pads. Bucket-wheel excavators can dig a hole the length of a football field to over 25 meters deep in a single day. They may take a while to cross a road, though, with a top speed under one kilometer per hour.


    Cette pelleteuse est employée pour creuser des mines à ciel ouvert, remarquez la taille des gens qui l’entourent.

    Soupçonniez-vous que de telles machines existent ? Et bien pas moi !

    Amitiés à tous

    Vue le 24 octobre sur l'image du jour de la NASA


    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous



    [ Message édité par : Alain : 25-10-2010 00:18 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    chenoa
    1217       

    chenoa
      Posté : 25-10-2010 15:59



    Bonjour Alain,

    Cette machine est tout bonnement horrible !

    Et c'est une parfaite illustration de l'esprit de démesure actuel.

    Amitiés





    Pour apprendre à Voir :

    http://www.sens-de-la-vie.com


    [ Message édité par : chenoa : 25-10-2010 15:59 ]

      Profil  Citation   
    Pat
    1274       

    Pat
      Posté : 25-10-2010 22:32

    Bonjour à tous,

    On dirait une scène tirée du film Idiocracy

    Pour ceux qui n'auraient pas encore compris, on y est en plein dedans.


    Je leur souhaite bien du plaisir avec leur joujou !


    Amitiés

    Patrick


    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Pour comprendre les enjeux actuels

      Profil  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 07-11-2010 02:25




    Chers Chenoa et Patrick merci beaucoup de vos commentaires.

    L’esprit de démesure actuel est une tournure d’esprit. Tout à l’opposé est l’esprit de mesure des êtres humains véritables. Je rappelle ici les paroles de cette vieille indienne Wintu extraites du livre de T.C.Mac Luhan, "Pieds nus sur la terre sacrée" :

    "Les Blancs se moquent de la terre, du daim ou de l'ours. Lorsque nous, Indiens, cherchons les racines, nous faisons de petits trous. Lorsque nous édifions nos tipis, nous faisons de petits trous. Nous n'utilisons que le bois mort. .../.... Quand les Indiens utilisent les pierres, ils les prennent petites et rondes pour y faire leur feu... Comment l'esprit de la terre pourrait-il aimer l'homme blanc?... Partout où il la touche, il y laisse une plaie."

    J’ajoute que l’homme blanc défigure la terre constamment. Quand ce n’est pas pour satisfaire sa cupidité - comme l’exemple de cette machine à araser les montagnes ou avec ses éoliennes – c’est pour donner libre cours à sa folie mystique fruit de la peur. Voici la preuve.


    La plus haute statue du Christ au monde



    Elle est à à Swiebodzin en Pologne



    La statue mesure au total 36 mètres, contre 33 mètres pour celle de Rio de Janeiro. Elle repose sur une butte de terre haute de 16 mètres. Comme le Christ de la Concordia en Bolivie et le Christ du Rio de Janeiro, la statue de Swiebodzin, ville de 40.000 habitants, est toute blanche, la seule différence, le Christ y porte une couronne dorée, haute de trois mètres.

    Citation :
    "C'est l'oeuvre de ma vie. (...) Il sera le plus grand catéchiste. L'Europe a besoin de catéchistes comme le Christ", a déclaré à Sylwester Zawadzki, curé de la paroisse de la Miséricorde divine à Swiebodzin, à l'origine de ce projet lancé il y a cinq ans.

    RAPPEL de VSV : Jésus lui-même prônait la simplicité et avait interdit à ses disciples de se faire appeler "Père" selon l'Évangile.

    L'esprit actuel de cette religion ne vient pas de lui, mais de Paul qui est le réel fondateur du « christianisme », c’est lui qui instaura le vouvoiement et le faste. En ce temps là on tutoyait même César qui ne souffrait pas qu'on l'appelât Monseigneur" (Dominus). Ce ne fut que très longtemps après que les chrétiens s'avisèrent de se faire appeler vous au lieu de tu, comme s'ils étaient doubles (duplicité ) et d'usurper les titres impertinents de "Sainteté", "Éminence", "Votre Grandeur", "Très Saint Père" (Voltaire, Lettres Anglaises).

    C’est là l’origine de l’esprit de démesure qui est la cause de cette statue géante laquelle n’a rien à voir avec le fils de Joseph et de Marie.

    C.Q.F.D !

    Amitiés à tous


    Source

    Lisez il n’y a pas de bonne religion



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 11-11-2010 00:44 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 09-07-2011 09:28




    Chers lecteurs et amis de VSV, voici encore un exemple de démesure absolue.

    Le barrage hydroélectrique de Belo Monte dans l'Etat du Para devrait bientôt voir le jour sur la rivière Xingu, au coeur de l'Amazonie. Après de multiples péripéties et suspensions du projet élaboré en … 1975, l'Ibama (Institut brésilien de l'environnement) a finalement autorisé, le 1er juin, le consortium d'entreprises Norte Energia à débuter les travaux. Un chantier pharaonique lancé en dépit de la forte opposition des Indiens traditionnels, des activistes et des écologistes.

    Le projet est vivement critiqué à juste titre par les populations autochtones et de nombreuses organisations environnementales au Brésil. Il aura un impact considérable sur l'environnement entrainant une réduction importante de la biodiversité et la destruction d'espèces rares et l'engloutissement du territoire de tribus indiennes qui obligerait à déplacer plus de 25 000 indigènes, principalement des municipalités d'Altamira et de Vitoria do Xingu en raison d'un réservoir de 6 140 km2. Sachant que 1 Km² équivaut à 100 hectares, le plan d’eau va engloutir 614.000 hectares. A titre de comparaison la la superficie de la ville de Paris est de 10.500 hectares. La surface de la partie inondée permettrait donc de construire 58 villes de la taille de Paris.


    Tous unis contre le barrage



    25 000 indiens vont être déplacés à cause de la boulimie énergétique moderne



    Sauvegarde :

    Le Brésil autorise la construction du barrage de Belo Monte

    Le troisième plus grand barrage du monde est présenté comme un enjeu crucial par le gouvernement brésilien. La capacité énergétique du Brésil doit doubler afin d'accompagner sa croissance économique. “Belo Monte va garantir la sécurité économique en produisant 10% de l’énergie électrique du pays", promet Edson Lobao, ministre de l'Energie. La première turbine devrait être mise en route en 2015, la dernière en 2019. Selon les autorités, le projet devrait permettre la création de 18 000 emplois directs et de plus de 23 000 emplois indirects.

    Le gouvernement brésilien réfute en bloc les arguments des opposants. Si le projet entraînera l'inondation d'une partie de la forêt amazonienne, il a été réalisé dans le but d'engendrer “le moins d'effets négatifs possibles pour les communautés locales”, selon Mauricio Tolmasquim. Le ministre de l'environnement Carlos Minc a par ailleurs assuré que Norte Energia verserait 800 millions de dollars pour compenser les dommages environnementaux causés par le barrage. “Il n'y aura pas de désastre environnemental”, a t-il déclaré.

    Loin de porter préjudice aux populations de la région, Robert Messias, président d'Ibama estime que les déplacés ont tout à y gagner. “La population n'a pas de sanitaires et de services de santé. Les conditions définies par le permis de conduire sont conçues de sorte qu'elle ait une qualité de vie supérieure... à la fin de la construction”, avait-il déclaré au journal Diario do Para. Un message qui passe mal auprès de populations bien décidées à conserver leurs traditions et leur mode de vie ancestral.

    Un désastre humain et environnemental

    La construction du barrage est pourtant vécue comme un désastre par les Indiens d'Amazonie. Elle entraînerait l'inondation de la forêt tropicale sur une zone de 500 km2 et le déplacement de 16 000 personnes. L'habitat et le mode de vie des communautés indigènes, dépendantes des ressources de la forêt, serait directement touché. Effet inverse, le barrage devrait également assécher certaines parties de la rivière Xingu au détriment de cinq villages indiens et réduire les réserves de poissons. L'arrivée massive de travailleurs et de leurs familles, évaluée à 96 000 personnes, est également redoutée par les populations traditionnelles opposées au projet. Leur installation pourrait entrainer une pression sur la terre et donc encourager la déforestation.

    Malgré la décision finale, le bras de fer continue autour du fleuve Xingu. Les opposants au barrage ne sont pas près d'abandonner une lutte qu'ils mènent depuis près de 30 ans. Au premier rang d'entre eux, les Indiens Kayapos et leur médiatique chef Raoni. Depuis la fin des années 80, ils mènent une lutte pour la défense de la forêt amazonienne contre tous les dangers qui la menacent : de la déforestation anarchique à la pollution des chercheurs d'or, du développement de l'agriculture intensive à ce fameux barrage.

    La mobilisation contre Belo Monte s'est organisée dès la naissance du projet dans les années 1970. La pression sur le gouvernement est constante, le soutien des groupes écologistes, des activistes mais aussi de l'Eglise Catholique aux populations locales sans faille.

    La médiatisation internationale de ce bras de fer a été favorisée par les prises de position de nombreuses personnalités dont le chanteur Sting ou, plus récemment, James Cameron. “Si cela continue, c'est comme si tous les autres projets hydroélectriques dans le bassin amazonien recevaient un chèque en blanc, prévient le réalisateur d'Avatar. C'est maintenant un problème mondial.”

    Suite à l'annonce du lancement des travaux, le chef Raoni s'est dit plus déterminé que jamais. Le parquet de l'Etat du Para dans le Nord du Brésil a présenté un recours en justice le 7 juin pour suspendre la construction du barrage. Il affirme que les conditions préalables exigées pour préparer la région aux impacts n'ont pas été respectées et met en avant la risque d'un “chaos social” dans toute la région.


    C’est encore un fois l’esprit de démesure qui est la cause de ce projet fou.

    Amitiés à tous


    Source



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 13-07-2011 02:01 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 30-09-2011 03:58



    Bonjour à tous.

    Fort heureusement la Cour fédérale brésilienne a statué dans l'état du Para ce mardi (27 septembre) l'arrêt immédiat de la construction du barrage de Belo Monte sur le fleuve Xingu, en considérant que 1000 familles dépendant de la pêche allaient en souffrir. La décision a été annoncée aujourd'hui.

    Le chef Raoni



    un personnage célèbre qui mène ce combat.



    Mais ne nous réjouissons pas trop vite une victoire totale n’est pas encore acquise.

    Sauvegarde:

    Dans l'injonction, le juge fédéral Carlos Eduardo Martins Castro, de la 9 ème chambre du tribunal d'Instance environnemental, interdit "tout travail interférant avec le cours naturel" du fleuve.
    La mise en œuvre du chantier de construction et de l'hébergement, n'est cependant pas suspendue.

    La décision a été le résultat d'une action de l'Association des éleveurs et des exportateurs de poisson de Altamira (PA). L'association affirme que l'usine va mettre fin à la pêcherie dans la région en provoquant l'extinction des principales espèces de poissons.

    Pour le juge, le délai établi pour indemniser ceux qui vivent de la pêche est trop long. Il a déclaré que le projet environnemental de Belo Monte autorise seulement les pêcheurs à reprendre leurs activités en 2020, dans la dernière phase du projet d'aquaculture.

    Si la décision n'était pas respectée, le consortium Norte Energia, chargé des travaux, serait condamné à payer une amende quotidienne de R $ 200 000 (80 000 eiros).

    L'IBAMA (Institut brésilien de l'environnement) a accordé en Juin une license pour permettre la construction de Belo Monte, license autorisant le commencement des travaux. Le procureur fédéral du Pará a appelé à la suspension de la licence.

    Norte Energia a déclaré qu'elle n'avait pas encore été notifié de la décision et qu'elle prévoyait des actions pour atténuer les impacts sur la pêche.


    A suivre donc ...

    Amitiés à tous.

    Lire la Source


    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 30-09-2011 03:59 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Francoise
    10269       

    Francoise
      Posté : 18-05-2013 07:38


    Posté par Alain sur VSV Facebook

    SAURONS-NOUS PASSER DU PILLAGE AU PARTAGE?



    La réflexion du matin, pour l’entrain

    De temps immémorial la façon la plus rapide de s’enrichir fut le pillage (le vol collectif si vous préférez). Tous les grands empires l’ont pratiqué, pratiquement sans exception, et nombre d’états furent fondés sur ce principe, à commencer par les USA, mais ils ne sont pas les seuls. (Voir vos livres d’histoire, ils ne contiennent que ça).

    Mais la Révolution française à donné un coup de pieds dans cette fourmilière ancestrale. Ce qui a beaucoup déplu (on le serait à moins) aux gens riches et puissants. Qu’auriez-vous fait à leur place? Ils se sont adaptés: on ne saurait le leur reprocher, vu le nombre de têtes qui furent coupées par nos ancêtres. La manière dont ils se sont adaptés est la plus intelligente qui puisse être: ils ne gouvernent pas eux-mêmes, mais par procuration et nul ne sait où ils habitent (il n’y a plus de donjon visible des lieux à la ronde). Dans le peuple nul ne sait plus vraiment à qui il achète quelque chose, ni pour qui il travaille, ni chez qui il "place son argent". IMPARABLE ! La pub est là pour les motiver à travailler pour acheter, c'est-à-dire permettre aux vrais maître de récupérer l’argent qu’ils ont reçu. Les esclaves grommellent, mais ils ont le droit de voter, grâce à quoi ils se divisent entres eux sur leurs choix. Pathétique.

    C’est pourquoi je constate que les auteurs de ce système sont des génies. Mais tout géniaux qu’ils soient, ils se mélangent les pinceaux. Comment pourrait-il en être autrement pour ces multinationales qui comportent des centaines de filiales ? Aucun patron ne peut connaître et diriger personnellement les 500 autres patrons d’entreprises qu’il possède (c’est un cas que je connais).

    Hélas pour eux ils ont perdu la sagesse antique qui condamnait fermement l’Hybris ; c'est-à-dire en vouloir trop, agir avec excès. Ceux d’entre eux qui comprendront ceci - en se mettant au service du bien commun - deviendront des héros bénis du peuple et qui resteront dans l’histoire humaine. J’ai plusieurs amis parmi eux, j’espère qu’ils m’écouteront.

    Les autres s’atomiseront d’eux-mêmes par leur excès. Comme le disait le Sioux Vine Deloria, auteur de best sellers: "nous vaincrons car nos idées sont plus justes que les vôtres."



    SAURONS-NOUS PASSER DU PILLAGE AU PARTAGE?



    Amitiés à tous grands ou petits.

    PS : L’hybris (aussi écrit hubris, du grec ancien ὕϐρις / húbris) est une notion grecque que l'on peut traduire par démesure. C'est un sentiment violent inspiré par les passions, et plus particulièrement par l'orgueil. Les Grecs lui opposaient la tempérance, et la modération. Dans la Grèce antique, l’hybris était considérée comme un crime. Elle recouvrait des violations comme les voies de fait, les agressions sexuelles et le vol de propriété publique ou sacrée. On en trouve deux exemples bien connus : les deux discours de Démosthène, Contre Midias et le Contre Conon.

    SVP Partagez largement cet article s'il vous a plu.

    AlainGROBON / Ampewi NUNPA (double soleils en Lakota)


    Lien d'origine






    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

      Profil  Citation   
    Francoise
    10269       

    Francoise
      Posté : 22-12-2013 14:20

    Etienne Chouard nous parle de cet esprit de démesure qui fait que certains en veulent toujours plus, même quand ils en ont plus qu'assez..

    Cet esprit de démesure qui est en train de faire de ce monde un enfer pour la plupart des gens.
    Il dit "Stop" : il est urgent que le "corps social" mette des limites. On voit d'ailleurs ici et là de timides tentatives, comme la mise en question de salaires extravagants ou ce président de Centre Public d'Aide Sociale belge qui voulait récemment, par souci de cohésion sociale et en signe de solidarité, raboter son salaire de 20% alors que "le règlement ne le permet pas..." . La bonne nouvelle est que l'idée fait son chemin...

    Etienne Chouard: ceux qui en veulent toujours plus sont des malades mentaux.(14'26)

    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!



    Message édité par : Francoise / 22-12-2013 14:22


      Profil  Citation   
      
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.