Lien vers l'Index général des pages du site sens de la vie

Devenez membre privilégié en cliquant ici

15 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Recherche
SVP utilisez le moteur de recherche, en bas de page, avant de créer un nouveau sujet. Si celui-ci existe déjà, utilisez le pour vous exprimer.
  Sens de la vie - Forums [ Accueil ] · [Anonyme - Connexion] · [ Déconnexion ] Lettre de diffusion:  lundi 22 juillet 2019
 
Forums
  • Forums
  •  
     
    Activité du Site
    Pages vues depuis 13/10/2003 : 23 159 249
    • Nb. de Membres : 709
    • Nb. d'Articles : 0
    • Nb. de Forums : 40
    • Nb. de Sujets : 0
    • Nb. de Critiques : 0

    Top 10  Statistiques

     
    Modéré par : Moderateur 
    Index du Forum » » Le passé oublié » » De l'origine de la nativité et de la fête de Noël  
    AuteurDe l'origine de la nativité et de la fête de Noël
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 24-12-2009 04:25



    De l'origine de la nativité et de la fête de Noël



    Auteur inconnu



    Comme chacun sait, le 25 décembre est la fête solennelle de la naissance de Jésus-Christ, la Noël, qui est célébré dans toutes les Églises chrétiennes depuis le IVe siècle. Cette date était auparavant celle de la fête païenne du solstice d’hiver appelée "Naissance (en latin, Natale ) du soleil".

    À Rome, l’Église a adopté cette coutume fort populaire en lui donnant un sens nouveau : celui du Natale (origine du mot français Noël) du Sauveur, que la Bible désigne comme le "Soleil de justice" et la "Lumière du monde". La fête de Noël n’est donc pas, à proprement parler, l’anniversaire de la naissance de Jésus, dont on ignore la date, mais la célébration du Seigneur venant dans le monde. Avec les siècles, Noël est devenu le jour de la naissance de Jésus et la fête chrétienne la plus populaire.

    Le 25 décembre marquait depuis Aurélien l'anniversaire de la renaissance annuelle de Mithra,"Sol Invinctus" (Dieu Invaincu), dieu perse de la lumière dans l'ancienne religion iranienne.

    Pour des raisons symboliques, et dans un souci de christianiser les anciennes fêtes païennes, en l’an 354 le Pape Libère (Libérius) a instauré la date de la naissance du Christ au 25 décembre et ainsi effaçé le culte de Mithra. Cette date fut progressivement étendue à tout l'Occident latin.

    Par ailleurs dès le IIIe siècle, les chrétiens vénèrent une grotte de Bethléem, supposée être le véritable lieu témoin de la Nativité. La coutume s'est répandue de représenter le nouveau-né dans une grotte à Bethléem, entouré de Marie sa mère, de Joseph, des bergers, du bœuf, de l'âne et des Rois mages. Une messe est célébrée à minuit pour rassembler les croyants, suivie de deux autres dans la journée. C’est à partir de là que s’est instaurée la charmante coutume de la crèche de Noël, et plus particulièrement des santons en Provence, que presque chaque famille provençale respecte.

    Au XXIe siècle, Noël a toutefois retrouvé un large rôle païen. Elle est devenue une fête commerciale et un moment de l'année célébré, y compris par les non-croyants.

    Cette fête est associée aux cadeaux et, pour les enfants, au Père Noël, un personnage d'invention anglo-saxonne au XIXe siècle, et plus particulièrement américain, qui s'est propagée au monde entier. On trouve la première mention du « père Noël » en français en 1855. Une de ses premières représentations date de 1868, dessinée par Thomas Nast pour Harper's Weekly. À l'origine le personnage est habillé soit en vert soit en rouge au gré de la fantaisie des illustrateurs.

    Voilà ! Joyeux Noël à tous.



    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous

    [ Message édité par : Moderateur : 26-12-2011 11:13 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 24-12-2009 15:43


    Merci cher Alain !

    Joyeux Noël et bonne fin d'année à toi aussi !

    Et mille mercis pour tes cadeaux de chaque jour, pour cette source à laquelle de nombreux lecteurs, même inconnus, même silencieux, viennent s'abreuver !

    Amitiés et bonnes fêtes à tous,
    Françoise




    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

      Profil  Citation   
    Alain
    10426       

    Alain
      Posté : 25-12-2009 04:52



    Bonjour amis des traditions

    Merci de tes douces paroles chère Françoise.

    Je vais continuer par d’autres aspects démontrant l’extrême ancienneté des célébrations liées au solstice d’hiver, ce jour choisi par les chrétiens pour fêter Noël, et aussi évoquer le rôle des plantes traditionnelles qui y sont associées. Ce sont principalement : le gui, le houx, et le sapin, sans oublier la fameuse bûche.


    De l'origine des pratiques liées à la fête de Noël



    Ici le gui – Carte de voeux



    Le houx ainsi que le gui sont les deux plantes traditionnelles de la nouvelle année. Il était très courant de suspendre une branche de gui au plafond et de s'embrasser dessous à minuit. Une pratique qui a presque disparu. D’où l’expression « au gui l’an neuf ». Il est clair que cet usage du gui, plante sacrée des Druides, provient des Celtes.




    Une branche de houx dans la main, cette jeune femme souhaite une bonne année.



    Ces mêmes Celtes considéraient eux aussi le 24 décembre, comme le jour de la renaissance du Soleil (*). Comme ils avaient coutume d'associer un arbre à chaque mois lunaire, ils avaient dédié l'épicéa – autrement dit le sapin -, qui était l'arbre de l'enfantement, à ce jour-là. On décorait cet arbre, symbole de vie, avec des fruits, des fleurs, du blé: ancêtres des boules actuelles. Autrefois l'église considérait l'arbre de Noël comme une pratique païenne qu’elle réprouvait. Et ce fût le cas jusqu'au milieu du XXe siècle. En 1546, on parle sérieusement d'arbres de Noël quand la ville de Sélestat en Alsace autorise à couper des arbres verts pour Noël, au cours de la nuit de la Saint Thomas, le 21 décembre. Plus tard, on accrocha une étoile au sommet de l'arbre, symbole de l'étoile de Bethléem qui guida les Rois Mages.

    Ah l’admirable récupération !


    Quand à la bûche elle ne devint un gâteau qu’assez tardivement.

    La bûche de Noël réunissait autrefois tous les habitants de la maison, tous les hôtes du logis, parents et domestiques, autour du foyer familial. Je l’ai connu.

    On attendait ainsi la Messe de minuit.

    La bénédiction de la bûche avec les cérémonies traditionnelles dont elle se parait n'était que la bénédiction du feu, au moment où les rigueurs de la saison le rendent plus utile que jamais. La bûche de Noël était un usage très répandu dans presque toutes les provinces de notre vieille France. C'était la fête du feu, le Licht des anciens Germains, le Yule Log, le feu d'Yule des forêts druidiques, auquel les premiers chrétiens ont substitué la fête de sainte Luce (Evidemment, Lucie vient du latin lux, lucis, lumière) dont le nom, rappelle encore la lumière.

    La grosse bûche devait, suivant la tradition; durer pendant les trois jours de fêtes. De là, du reste, son nom : tréfeu, en latin très foci : trois feux. Enfin pour le diner un couvert était mis pour qui voulait franchir la porte restée ouverte et partager le repas familial. On l’appelait la "place du pauvre".

    Deux traditions que j’ai toujours respecté moi-même les ayant apprises de ma mère et observées souvent dans mon entourage.

    Cette scène si touchante de la bûche de Noël occupe toute une salle du musée d'Arles.

    Evidemment aujourd’hui les restos du coeur ont remplacé la place du pauvre et la plupart des maisons n’ont plus de cheminées.

    Voilà c’est comme ça ! bon bout d’an à tous.



    Lire La bûche de Noel en Provence


    (*) La durée des jours augmente en effet, à partir de Noël. Elle ne recommencera à décroître qu’après le solstice d’été (la Saint Jean).


    http://www.sens-de-la-vie.com/
    http://www.salvation-of-humans.com/
    Sources d'inspiration pour tous


    [ Message édité par : Alain : 30-12-2009 11:10 ]

      Profil  E-mail  www  Citation   
    chenoa
    1217       

    chenoa
      Posté : 26-12-2011 11:21



    Merci beaucoup Alain pour ces textes précieux sur l'origine de noël et les plantes qui lui sont associées car peu de personnes connaissent finalement l'histoire de cette pratique.

    Histoire d'autant plus belle qu'elle est liée à la nature avant d'être devenue bien plus tard aussi commerciale.

    C'est ce que cet autre article, que je vous conseille de lire, montre : "Noël: un beau paradoxe"

    Joyeux noël à tous


    Pour apprendre à Voir :

    http://www.sens-de-la-vie.com


    [ Message édité par : chenoa : 26-12-2011 11:21 ]

      Profil  Citation   
    Francoise
    10272       

    Francoise
      Posté : 24-12-2014 07:21


    Un post toujours d'actualité ! Surtout de ces jours ci.

    Bon Noël à tous !


    -> http://www.sens-de-la-vie.com
    Heureusement, Wakan Tanka a prévu l' impermanence !!!

      Profil  Citation   
      
    Sauter à :
    !!!_else!
     

    Moteur de recherche interne

    Vous pouvez faire une recherche Interne dans sens-de-la-vie.com avec Google (écrire l'objet de votre recherche dans le cadre ci-dessous sans utiliser d'accents, de cédilles ou trémas. Ne marche pas si vous bloquez les pop up) ou voir les Liens sur le sommaire ci-contre à gauche classés par sites et chapitres. Une fois entré dans une page, le lien vers sa suite est en bas de texte.




    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ sens-de-la-vie.com.

    Retour au site WWW.SENS-DE-LA-VIE.COM


    Ce site a été construit avec NPDS Version Sable 5.10, un système de portail écrit en PHP. Ce logiciel est sous GNU/GPL license.