Les idées contenues dans le site prennent vie !
Après 12 ans d’existence, près de 20 millions de visites et un travail colossal réalisé par son auteur et une petite équipe…

DECOUVREZ L’ASSOCIATION VERS UN SENS DE LA VIE ET SES ACTIONS SUR www.versunsensdelavie.com

Lisez L'Avertissement Légal et les Conditions D’Usage avant votre lecture du site.

sens-de-la-vie.com vous permet de vérifier le niveau de fiabilité des informations que vous y lirez en placant la flèche de votre souris sur l'un de ces symboles qui sont - ou seront - en tête de chaque page, pour connaître leurs significations, mais aussi en vous invitant à vérifier vous-même les sources qui sont toujours indiquées soit dans les textes, soit dans les liens. Vous êtes invité à y réfléchir, sans que jamais il ne vous soit demandé de croire.

Le regard juste qui est le fruit d'une expérience directe.Le fruit d'une déduction logique.Une information de source probablement sure. La fiabilité de la ou des source(s) ne peut pas être garantie.


Le Projet Khao Phra Thaew

Troisième partie

English version

" Investissez dans Khao Phra Thaew "

 

Depuis le 18 nov 2001 vous êtes la ème visite de sens-de-la-vie.com (Site et Forum).

Le regard juste qui est le fruit d'une expérience directe.

English version.

Une opportunité de vous positionner comme un protecteur de la Nature efficace

Troisième partie et fin

Chapitre 1: Découvrez l'âme de la forêt tropicale intacte.

Chapitre 2: La spécificité du Patrimoine naturel en Asie du Sud-Est. Notre projet.

Vous êtes ici Chapitre 3: Une opportunité de vous positionner comme un protecteur de la Nature efficace.

Le Projet

Avez-vous lu les deux chapitres précédents ?

Beaucoup de sociétés privées consacrent chaque année une certaine partie de leur profit annuel à des causes humanitaires. Il convient donc que ces sociétés examinent avec minutie chaque projet avant de se décider d'investir.

Nous avons souvent tendance à envisager les projets humanitaires en termes d'une aide directe aux hommes: en créant des hopitaux, des orphelinats ou par des dons de biens de première nécessité pour les populations les plus pauvres, notamment celles du Tiers-Monde. Ce furent les seuls types d'actions qui pouvaient jusqu'à présent aider l'humanité. Mais notre monde a beaucoup changé depuis ces deux dernières décennies.

L'impact que l'humanité a sur la Terre est tellement puissant qu'il a, en fait, crée les conditions d'une extinction massive à court terme, incluant les humains. Malheureusement, ce danger est gravement sous-estimé.

Les priorités ont donc changé et les sommes nécessaires doivent maintenant être investies pour restaurer la nature, partout.

Dans notre monde actuel, comme nous allons le démontrer, il est de plus en plus nécessaire de penser à investir dans la protection de la nature et des espèces menacées d'extinction, mais aussi dans l'information et l'éducation des hommes à ce propos.

Les dirigeants de grosses industries sont ceux qui ont un gros potentiel pour nous aider a résoudre la plupart de nos problèmes liés à la nature, comme l'extinction massive qui menace nos vies -mais aussi les leurs et celles leur sociétés: puisque de toutes façons ils n'auraient plus de clients si les humains disparaissaient. Et comme nous allons le démontrer, cette extinction a une forte probabilité de se produire, et bien plus tôt que nous la plupart d'entre nous ne l'envisagent: nous la subiront certainement de notre vivant.

Nous savons maintenant que nous ne vivons que sur "un tout petit monde...", et que nous ne pouvons nous enfuir nulle part ailleurs! Cette planète est réellement notre village.

Et nous sommes certains que ceux d'entre vous qui en ont le pouvoir vont réagir face à ce problème crucial, et se décider à opérer les changements nécessaires pour que nos vies mais aussi celles des nos enfants puissent perdurer.

 

I Le danger actuel qui menace l'humanité est sous-estimé.

 Les humains poussent l'écosystème à sa limite.

BBC News Online: Sci/Tech vendredi, 15 Septembre 2000

http://news.bbc.co.uk/low/english/sci/tech/newsid_926000/926063.stm

Par Alex Kirby, correspondant sur l'environnement:

"Selon les conservatistes américains, l'impact humain aurait atteint un niveau dangereux pour l'écosystème mondial.

Un rapport, issu de l'Institut des Ressources Naturelles basé à Washington (WRI), démontre que les activités humaines ont commencé à altérer de manière importante les cycles chimiques de la terre.

Ce rapport est le fruit de la collaboration entre le WRI, le Programme de Développement de l'Environnement des Nations Unies, et de la Banque Mondiale.

Il rappelle aux leaders mondiaux la nécessité d'utiliser une politique qui tient sérieusement en compte l'écosystème, lors d'accords internationaux.

Une estimation globale de l'état de l'écosystème des côtes, des forêts, des prairies, de l'eau et de l'agriculture a été communiquée lors d'une conférence qui réunissait les ministères mondiaux de l'environnement, à Bergen en Norvège.

Cette estimation nous dépeint une sombre image de l'état actuel de la nature: sur-pêche dans les océans, pompage d'eau excessif pour l'agriculture, et destruction des barrières de corail et des forêts.

Données Satellite
Impact de l'humanité: 50 % de la Terre.

"Ce document est basé sur une enquête, subventionnée de 4 millions de Dollars (L'Estimation Expérimentale de l'Ecosystème Global), qui s'est appuyée sur les 100 estimations précédentes concernant différents écosystèmes et différentes régions, en plus des données d'images satellites et d'autres technologies de pointe.

En 2001, ce rapport a été suivi d'une enquête plus étoffée et subventionnée de 20 millions de Dollars: L'Estimation de l'Ecosystème du Millénaire.

Dans un communiqué le Docteur Klaus Topfer, Directeur du Programme sur l'Environnement de l'ONU a déclaré: " Tous les critères utilisés par les scientifiques pour estimer l'état de l'écosystème mondial nous révèlent que nous l'exploitons de manière de plus en plus abusive, et que nous le dégradons à un rythme effréné."

"Nous dépendons de nos écosystèmes pour survivre, et leurs bonnes santés dépendent, en retour, de la manière dont nous les traitons", a-t-il ajouté.

Ce même rapport a exposé différents exemples de l'impact que les activités humaines causent sur les principaux écosystèmes dans le monde:

La moitié des terres marécageuses dans le monde ont disparu lors du siécle dernier;

La déforestation et l'aménagement des terres ont réduit la surface forestière d'au moins 20%, voire 50%;

Environ 9% d'espèces d'arbres dans le monde sont en voie d'extinction;

Presque 70% de la plupart des espèces marines sont: ou sur-pêchées, ou à leur limite biologique de survie;

Dans la dernière moitié du 20ème siècle, la dégradation de la terre a affecté les deux-tiers des terres arables dans le monde.

 

Un besoin en Eau:

"L'effet d'une croissante demande en eau a aussi été soulignée dans ce rapport: les travaux d'ingénierie et les barrages ont, selon le cas, gravement ou modérément affecté 60% des systèmes des grandes rivières dans le monde. Leurs flots naturels sont tellement entravés que le temps normal que leurs eaux atteignent la mer a été triplé."

Les auteurs de ce rapport montrent que ce ne sont pas seulement des écosystèmes, pris individuellement, qui sont poussés à bout. "Les activités générées par les humains altèrent gravement les cycles chimiques de la terre, dont tous les écosystèmes dépendent ."

"Cela affecte gravement les fondements du fonctionnement de l'écosystème, et continue d'aggraver les pressions auxquelles les écosystèmes doivent faire face, de façon globale.

Ce rapport souligne également un souci très particulier concernant les taux de dioxide de carbone et de nitrogène, qui ne cessent d'augmenter.

Les auteurs de ce rapports sont convaincus que trop peu d'attention est portée au rôle que l'écosystème joue pour le maintien de la vie sur terre. "Dans la plupart des pays et des habitudes locales, peu de gens se rendent compte que l'écosystème est un élément biologique essentiel qui touche leurs vies et leurs activités quotidiennes.

Au niveau international, l'écosystème est beaucoup trop peu pris en compte dans le domaine du commerce, de l'agriculture, des forêts et de l'usage de l'eau."

Voici l'opinion de l'astrophysicien Hubert Reeves concernant l'avenir de l'humanité

"En l'an 2050, 25% des espèces vivantes de la terre auront été exterminées. La dernière fois qu'un tel évènement s'est produit, ce fut il y a 65 millions d'années quand une météorite est tombée sur la terre et en a exterminé 50%... Mais espérons qu'il ya encore un espoir; soyons optimiste: je ne souhaite pas la disparition de la race humaine! Dans tous les cas il n'y a que deux scénarios possibles: ou bien les humains arrivent à contrôler leur influence sur la nature, ou bien ils s'autodétruiront."

 

D'autres liens sur ce thème -en anglais-:

Dying species 'endangering' Earth:

http://news.bbc.co.uk/low/english/sci/tech/newsid_1507000/1507866.stm

Astronaut sees Earth changes:

http://news.bbc.co.uk/low/english/sci/tech/newsid_1518000/1518232.stm

UK palaeontologist Professor Michael Boulter claims:

"Humans, like other large mammals, are showing signs of imminent extinction" Website not available

Forest survey shows big holes:

http://news.bbc.co.uk/low/english/sci/tech/newsid_1908000/1908300.stm

Climate change causing jump in natural disasters:

http://www.cnn.com/2000/NATURE/09/29/warming.disasters.reut/index.html

The dangers of climate change:

http://news.bbc.co.uk/low/english/sci/tech/newsid_869000/869857.stm

 
II Le projet "Khao Phra Thaew"

Un pas dans la bonne direction.

Cet endroit, c'est certain, a un grand potentiel naturel et c'est un exemple parfait d'une nature encore inexploitée par l'homme. Et nous pouvons espérer de trouver de tels lieux de par le monde, pour accomplir notre mission qui est de sauver l'avenir de l'humanité d'une extinction partielle, voire totale.

Khao Phra Thaew n'a pas de prix. Laissons vivre ce trésor en paix, et faisons-le connaître à un monde au bord de l'extinction. Et c'est malheureusement ce qui nous pend au nez si nous continous à ne pas préserver la nature

 

Nous aideriez-vous à préserver l'un des derniers refuges de vie sur cette planète?

 

III En assurant la survie de la vie sauvage,

nous assurons aussi notre propre survie.

 

Qu'il y a-t-il de vraiment plus important pour la race humaine que de se sauver elle-même ?

Ne nous faisons pas d'illusions! Nous devons faire comprendre aux hommes, par l'éducation, que préserver la faune et la flore autant que possible, est la clé de notre futur puisque nous sommes l'espèce éminente sur la planète. Il faut nous rendre compte que nous avons réussi a détériorer notre "vaisseau", très rapidement lors du siècle dernier, de part nos inventions. Et il est intéressant de constater que ces inventions -ou découvertes- pourraient être utilisées pour inverser la situation dans le bon sens. Mais cela ne sera possible que quand l'homme aura compris que preserver l'environnement est la base. Et si il ne le fait pas il signe sa fin, purement et simplement.

Mais cela demande une certaine vision, un but plus lointain de conscience, que la race humaine doit adopter pour se remettre en question. Ceci peut devenir possible par les travers de l'éducation et l'information. L'humanité doit se détourner de ses buts inutiles qui la frustre et l'angoisse, mais surtout qui la laisse sur sa faim et la mène à sa propre fin. Cela rend les gens malades, à la longue! Soigner les malades est bien sûr nécessaire, mais la prévention est tellement plus efficace.

 

 
IV A l'attention des sponsors/investisseurs:

Une position de classe mondiale pour l'opinion publique.

Nous vous offrons, sans aucun doute, l'opportunité de vous positionner en tant que partisans et personnes aptes à résoudre ce qui menace notre humanité.

Cela demande une certaine sagacité car les effets de fond de tels projets prennent du temps à se manifester, mais finallement demeurent: c'est ce qui fait la beauté de la prévention et la raison pour laquelle elle est l'ultime solution pour résoudre n'importe quel problème... Et surtout assurer que ce même problème ne ressurgisse pas. Le travail va certainement s'avérer difficile, mais une fois achevé ses bienfaits sont illimités - et se multiplient!

"Donne à un homme un poisson et il est nourri pour une journée. Apprends-lui à pêcher et il saura survivre sa vie durant. Et même enseigner les autres...

Nous voulons enseigner à l'humanité comment éviter sa propre extinction.

Construisons l'humanité pour la vie... qu'en pensez vous?

Ne pensez-vous pas que cela est absolument nécessaire? Nous en sommes persuadés!

Et nous ne sommes pas les seuls.

 

Laissez-nous vous montrer exactement comment développer des outils d'information et d'éducation.
Il est essentiel d'éduquer la jeunesse Thaìlandaise sur les richesses de son patrimoine naturel et de lui donner l'envie de le garder intacte pour les générations futures. Pour cela, des visites dans les écoles -accompagnées de professeurs- doivent être organisées, avec l'accord du Ministère de l'Education.
Les traditions Thaies sont si charmantes!

Plus important, sera la création d'une "Université Internationale de la Nature et de la Terre" qui sera située au coeur de cette forêt vierge, et aura pour but de former les futurs dirigeants du monde et de les préparer à leur vie professionnelle. Ils apprendront les liens écologiques entre les activités humaines et les autres formes d'écosystèmes terrestres. Un institut de recherche ouvert sur toutes les formes d'application de la Techno-Science sera associé à cette université, pour subvenir et palier rapidement aux dangers imminents de rupture de l'équilibre physico-chimique des écosystèmes de notre planète.

Vous désirez plus d'informations ? Une étude complète est à votre disposition, écrivez-nous à

   

Retour page   précédente.

   ..Le Webmestre et son équipe:

"Vous remercie de votre visite. Nous espérons que vous avez apprécié cette page et que vous serez des nôtres."  
 
Notre second projet: Les Villages de Vie

 La suite en cliquant sur ce logo

 

Découvrez le challenge de ce site et son Mouvement 

Contactez nous:

© Auteur: Ampewi Nunpa

 Participez ! 

 

Updated september 13, 2005