Les idées contenues dans le site prennent vie !
Après 12 ans d’existence, près de 20 millions de visites et un travail colossal réalisé par son auteur et une petite équipe…

DECOUVREZ L’ASSOCIATION VERS UN SENS DE LA VIE ET SES ACTIONS SUR www.versunsensdelavie.com

Lisez L'Avertissement Légal et les Conditions D’Usage avant votre lecture du site.

sens-de-la-vie.com vous permet de vérifier le niveau de fiabilité des informations que vous y lirez en placant la flèche de votre souris sur l'un de ces symboles qui sont - ou seront - en tête de chaque page, pour connaître leurs significations, mais aussi en vous invitant à vérifier vous-même les sources qui sont toujours indiquées soit dans les textes, soit dans les liens. Vous êtes invité à y réfléchir, sans que jamais il ne vous soit demandé de croire.

Le regard juste qui est le fruit d'une expérience directe.Le fruit d'une déduction logique.Une information de source probablement sure. La fiabilité de la ou des source(s) ne peut pas être garantie.


| L'Esprit du site | Pourquoi ce site ? | Rechercher | Thèmes | Notre Mouvement | Devenez Partenaire | 4 Dimensions | Editorial |

L'Homme avisé, survivre 1 ère partie

 

 

Depuis le 18 nov 2001 vous êtes la ème visite de sens-de-la-vie.com (Site et Forum).

  

Ces pages seront vos meilleures amies

Le regard juste qui est le fruit d'une expérience directe.

Pour arrêter la musique de fond: cliquez sur le carré du player en bas de page.

Dimension 2

L'Homme avisé

2.043 survivre

Est-il possible de passer ce cap individuellement ?

Crédit Chayan Khoï, un immense artiste

1° Un rappel salutaire à l'humilité, ou ce que vous devriez faire pour survivre.
2° Qui, et combien de gens survivraient, concrètement, à la disparition du système ?
3° Les outils et les connaissances de la survie.

 

 

Un rappel salutaire à l'humilité, ou ce que nous devrions faire pour survivre.

Un article récent montre bien à quel point vous savez très peu de choses sur les forces de la nature: il s'agit du réchauffement de la terre qui serait plus imputable au soleil - qui est devenu plus lumineux qu'avant - qu'à l'effet de serre, selon ce document vu sur Cybersciences :

http://www.cybersciences.com/cyber/3.0/N2040.asp

En fait, vous vivez - plus ou moins - selon le dogme populaire implicite que la science et les technologies connaissent et maîtrisent - sinon parfaitement, du moins très bien - la nature et ses lois... d'une part ; et que d'autre part, les progrès dans ces deux domaines, qui vous protègent déjà en grande partie des aléas naturels majeurs, devraient vous permettre à court terme de les maîtriser parfaitement.

Et donc d'être bientôt à l'abri de ces lois, en quelque sorte.

C'est bien là, le péché d'orgueil le plus absurde qui soit ! car vous êtes incapables - et sans doute à jamais - de maîtriser les facteurs naturels constituants des menaces pour vous, tels que: les typhons, les volcans, les séismes, les chutes d'astéroïdes, ou les grands changements climatiques périodiques liés aux cycles de la terre (notamment des variations de sa géométrie orbitale), du soleil, des autres corps célestes, et de la galaxie.... et bien d'autres facteurs encore .... 

Dont le plus important pour une civilisation technologique me paraît être le risque des orages électromagnétiques solaires, car ils sont susceptibles d'arrêter irrémédiablement tout ce qui fonctionne à l'électricité sans exception.

 

 Eruption solaire
 NASA 25 septembre 2001

Cette réflexion de bon sens et d'évidence absolue, amène à conclure que plus une civilisation est artificielle, c'est à dire développée techniquement, et plus elle est fragile, car ne pouvant pas supporter l'impact des phénomènes naturels.

Elle est particulièrement fragile car la vie des humains actuels est totalement tributaire de ces cocons ou utérus artificiels que sont les mégalopoles, mais aussi de la centralisation des sources d'énergie et de nourriture et leur transport.

Ici une ville sous dôme, image de SF pour l'instant

Le fonctionnement de ces mégalopoles se perturbe déjà gravement à la moindre bricole comme une augmentation des prix de l'OPEP par exemple, ou une sécheresse un peu prolongée ; que dire de ce qu'il se passerait dans le cas des grands changements naturels qui vont inévitablement survenir ? La réponse est aisée : une destruction totale.
0 o ô J'suis bien MOI en ville

 

Si en plusieurs millions d'années, l'humanité a survécu à de multiples changements d'extrême importance - beaucoup plus graves que la menace actuelle de réchauffement - ce fut grâce à un mode de vie simple ; mais 

votre civilisation actuelle par contre est totalement à la merci des ces phénomènes naturels qui la feraient disparaître ; entraînant du même coup la mort - avec de grandes douleurs et turbulences - pour la presque totalité des êtres humains puisque 70 % de ceux-ci sont dépendants des mégalopoles.

Cette certitude ne me parait pas du tout être actuellement prise en compte par vos maîtres, bien au contraire.

Car la sagesse voudrait que vous fassiez ceci :

favoriser l'autarcie des sociétés humaines ;

favoriser la décentralisation des sources d'énergie et de nourriture ;

favoriser la décentralisation et la déconcentration des habitats humains ;

multiplier les petites sources autonomes d'énergie

(micro-barrages, centrales solaires, énergie éolienne..)

multiplier et développer les sources naturelles locales de nourriture ;

rendre a tous les milieux, ou c'est possible, leur biodiversité:

source d'approvisionnement accessible a tous en temps de crise.

Et surtout délocaliser au profit des petites agglomérations, les centres de vie, de production, et de gestion actuellement centralisés dans les mégalopoles ; etc...

 

Copyright sens-de-la-vie.com

Village Méow et cultures étagées des montagnes d'Asie du Sud Est.

En un mot fractionner les risques par l'indépendance des sources produisant vos besoins essentiels et la déconcentration des lieux de vie.

 

or, vous faites le contraire !

Qui, et combien de gens survivraient,

concrètement, à la disparition de "votre" système ?

Plus personne, ou presque, n'a conscience des conséquences de ces erreurs qui rendent l'humanité dépendante pour sa survie quotidienne d'une multitude de choses créées par un système aberrant, dont la plus importante est l'énergie électrique devenue indispensable en toutes choses, et de plus centralisée. Comme nous savons que celle-ci peut disparaître, et que "notre" civilisation est très fragile, celle-ci, tôt ou tard, va devoir soit muter drastiquement , soit s'effondrer brutalement dans une série de catastrophes naturelles ou artificiellement provoquées par elle-même.
En ce cas, combien de personnes, survivraient à la disparition du système ?

Selon les scientifiques la situation, très simple, peut être analysée ainsi :

Les peuples totalement indépendants du système - pour l'essentiel des tribus encore intactes - ne représentent plus que 15.000 personnes, ceux-là s'en tireront sans dommage, ou presque.

Les peuples premiers qui maintiennent encore largement leur mode de vie et leurs traditions ancestrales de petite agriculture, de chasse, de pêche, de cueillette, et d'élevage pastoral nomade seraient 5 % de l'humanité, soit environ 300 millions, mais ils sont eux-aussi devenus tributaires de la société industrielle en partie, notamment parce qu'ils reçoivent souvent des aides alimentaires, ou financières. Combien survivraient est certes impossible à calculer, mais il est difficile de penser que plus d'un tiers, passerait ce cap. Au mieux 100 millions.

Certains pays développés ont créés de véritable villes souterraines (75 villes dont 65 en Amérique du Nord) enfouies très profondément pour assurer la survie, pendant très longtemps, d'une élite de la population qui est déjà choisie. Combien sont ces personnes ? je l'ignore, mais probablement pas un très grand nombre (pour les USA une liste publiée en 1976 comportaient déjà 6500 noms). Pouvons-nous estimer la capacité de ces bases secrètes à 20.000 l'une, soit un million cinq cent mille d'hommes ? sans doute.

Ces gens auraient-ils concrètement la capacité de les rejoindre si les états sont totalement désorganisés ? C'est très peu probable. Nous pouvons estimer à peut-être 1/10 éme ceux qui les attendraient, soit 150.000 personnes. A moins qu'ils ne s'y installent d'eux-mêmes à l'avance auquel cas la totalité serait épargnée. Ces bases ont été conçues pendant la guerre froide pour survivre à un hiver nucléaire, et elles pourraient être utiles en cas de chute d'astéroïdes, mais seraient-elles encore utiles en cas des grands mouvements de la plaque tectonique, ou d'interruption, ne serait-ce que de quelques semaines de l'énergie électrique ? vraisemblablement pas. D'autre part, quand bien même cela n'adviendrait pas: ces villes underground seraient-elles viables longtemps ? Peu vraisemblable.

Selon cette estimation, c'est donc sur une base de l'ordre de 100 millions de personnes au plus, que la future humanité tenterait un nouveau départ dans des conditions bien plus difficiles que celles de l'âge de pierre, c'est évident. Ça vous tente cette expérience ? pas moi !

En étiez-vous conscient ?
Néanmoins reste le système « démerde» qui risque de ne pas être inutile, soit ! voir ce qui suit….

 

Les outils et les connaissances de la survie.

Dans la situation actuelle, est-il souhaitable, et raisonnable, de vouloir survivre à une apocalypse généralisée si elle se produit ? compte tenu des conditions d'existence ensuite, car elles risquent d'être épouvantables…

La réponse à cette question n'est pas évidente, et ne peut être, bien sur, qu'individuelle.

A ceux qui néanmoins désirent se prémunir, et prévoir, je donne ces informations de base :

D'abord quelle serait la zone la plus touchée ?
Vraisemblablement celle-ci en sombre, c'est à dire la majeure partie du monde développé et toute l'Afrique, avec l'exception peut-être du Québec et d'une poche en Europe, symbolisée sur cette vue de la terre jour/nuit :
 Photo NASA et http://www.fourmilab.ch/earthview/credits.html

 

Comment agir concrètement ?

Ne pas hésiter à déménager pour aller vivre dans la zone de lumière
en s'installant le plus loin possible des mégalopoles dans un biotope riche si possible.

Faites le accompagné si possible par un très petit groupe
comprenant des gens intelligemment choisis,

dont des femmes jeunes car elles seront les mères de la future humanité.

Ou insérez-vous dans une communauté existante d'un peuple premier.

Ce qui sera difficile car il ne reste aujourd'hui qu'à peine 15000 humains indépendants du "système".

 

Enfin il faut comprendre que si la prophétie, hélas fort vraisemblable, de Stalking Wolf se réalise, les hommes s'entre-tueront pour survivre ; il ne restera donc pas d'autre choix aux personnes réfugiés dans la nature que de vivre à l'écart de ceux-ci comme des éclaireurs toujours en mouvement et en se dissimulant des regards pour leur échapper, comme le dit aussi l'apache .

Cette période d'extrême danger qui ne durera qu'assez peu de temps, sera néammoins extrêmement précaire même pour ceux vivant dans la nature le plus loin possible à l'écart des villes, car dans de telles conditions d'erratisme aucune agriculture importante ne sera possible, et la recherche de sources de nourriture deviendra très difficile dans la plupart des endroits.

Elle sera rendue difficile à cause de l'appauvrissement des biotopes, mais aussi du fait des bandes d'hommes tueurs à la recherche de proies humaines, notamment, qu'il faudra savoir éviter ; d'ou le fait que la cueillette et la pêche, mais aussi moindrement la chasse, deviendront les seules sources de nourriture possible ; parmi celles-ci n'oubliez pas les insectes qui constituent les 2 tiers de la biomasse animale. 

 

POUR TOI AMI INCONNU VOICI LES BASES DE LA SURVIE :

Apprends à t'insérer dans n'importe quel biotope en faisant en sorte :
1. de l'explorer et le connaître, avec sa faune, sa flore, et tout ce qu'il contient d'autre,

2. que tu ne puisses ni être vu, ni être entendu, ni être senti,

3. que l'on ne puisse pas déduire ton existence de tes traces, ou de tes feux,

4. que tu exploites les ressources sans en entamer le capital.

Les points 2 et 3 s'appliquent tant aux animaux qu'aux humains.

Souviens-toi que la lumière et le vent ne doivent jamais être dans ton dos, mais toujours de FACE ou à la rigueur de profil, et que ta silhouette ne doit jamais se découper, par contraste, du fond dans lequel tu es, ou où tu te déplaces.

Inversement l'ombre portée des feuilles d'un arbre ou d'un buisson constitue un excellent camouflage naturel : apprends à en être conscient et à utiliser les jeux d'ombre et de lumière pour disparaître aux yeux de tous.

Apprends à avoir un champ de vision large sans bouger la tête, ni même les yeux, sois constamment attentif et vois simultanément ce qui est près comme ce qui est loin. Pour une meilleure vision: le jour marche en hauteur et la nuit dans les gorges ou les vallées. La nuit du haut on ne voit pas le bas tandis que du bas ont voit le haut, mais le jour c'est l'inverse.

Attaches la plus grand attention au mouvement, tout mouvement ne serait-ce qu'une brindille à une cause, exerces toi à déceler cette cause, et tu découvrira bien des choses surprenantes. Pour cette même raison, fais en sorte que tes propres mouvements soient très lents, jamais brusques ou saccadés. On remarque difficilement ce qui est parfaitement immobile.

Enfin souviens toi en permancence de là où tu es, et de l'orientation de ta marche par rapport au soleil, aux étoiles, ou aux mousses des troncs d'arbres qui poussent sur la face nord.

Tout ceci te sera difficile au début, mais ensuite cela deviendra pour toi une seconde nature.

Même si pour l'instant tu ne chasses pas, il est préférable d'être toujours armé. Entre autres avec l'arc de chasse car il est silencieux (ne prends pas une puissance trop forte pour ta musculature) et - si tu sais t'en servir - un jour tu sera content de manger un excellent roti de marcassin :o)

 

Ceci est la clé de la survie en milieu naturel,

sans connaître ces préalables vous échoueriez,

et pourriez éventuellement mourir. 

 
 

Un seul exemple d'intégration physique : 

Le bon exemple Le mauvais exemple

Copyright sens-de-la-vie.com

A gauche :  le chasseur assez peu camouflé peut à peine être vu sur une photo prise à 3 mètres (et que si l'on regarde attentivement, car un homme ou un animal distrait ne le verrait même pas) à 10 mètre cela ne se peut plus. A droite :  le chasseur très camouflé pris à 30 mètres au téléobjectif est néanmoins vu car il est à contre jour ; souvenez vous que  votre silhouette ne doit jamais se découper, par contraste, du fond dans lequel vous êtes ou vous déplacez.

 

 
 Apprendre la survie c'est d'abord connaître la cueillette, puis savoir pratiquer la pêche, le piégeage, et la chasse silencieuse associée si les conditions le permettent à la petite agriculture sur le terrain, et surtout si possible avec un maître.   
 
Apprendre préalablement les bases

par la lecture de ces deux livres, dont je vous montre les couvertures si vous les trouvez….(ou d'autres analogues) et lire sur le web, les sources de connaissances et équipements pour survivre ; le tout est en anglais et avec beaucoup de démesure, mais les informations techniques sont valides

Liens :

Le plus utile : ou apprendre à survivre en milieu naturel, avec des stages, en anglais.

http://www.trackerschool.com/

 

Comment survivre au 21 décembre 2012 : http://2012.homepage.com/start.html

« In 2012 there might be a terrible cataclysm that destroys most of the world as we know it. Or there might not. It could be a pole shift. Or something else. Or it could happen sooner or later than 2012.

Doomsday evidence can be found from the geology of every continent. In the myths of every civilization, like the Bible's great flood. In ancient maps and documents. In pyramids and temples scattered around the globe.

Doomsday prophecy is commonplace.

I do not believe in any New Age transformation, where we will all become higher beings and love each other in harmony. And although I like UFOs, they are not mentioned on this site.

I present here a synthesis of the work of many researchers, and include many novel theories of my own. The conclusion of this site, precisely where and how to survive 2012 will be added when I finish the book, which hopefully won't take 13 years... In the meantime, there are more than enough links and clues presented within for you to work it out yourself, if you want to survive that is. » 

Accessoirement :

http://www.netside.com/~lcoble/

http://www.netside.com/~lcoble/links.html une somme de liens

La bible du surviveur :

http://www.netside.com/~lcoble/bible/bible.html
 

L'affût au bord d'un bilabong (étang) Australie du Nord

 Copyright sens-de-la-vie.com

 

 La suite en cliquant sur ce logo

Les aptitudes intérieures favorisant la survie, le sens du jeu

Le retour des dieux.

 

Découvrez le challenge de ce site et son Mouvement

Posters cadeaux

au lecteur venu jusqu'ici  

© Textes - Ampewi Nunpa

 Participez ! 

 

Updated september 13, 2005